/24m/urbanlife
Navigation

Outremont: la Ville refuse de s’engager à conserver le parc canin actuel

Outremont: la Ville refuse de s’engager à conserver le parc canin actuel
Photo Agence QMI, MARIO BEAUREGARD

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | Insatisfaites des réponses obtenues de la part de leur arrondissement, deux représentantes de l’Association du parc canin d’Outremont (APCO) se sont présentées lundi soir à la période de questions des citoyens du conseil de ville.

L’APCO milite pour le maintien du seul parc canin d’Outremont dans son intégralité, et demande un engagement politique à cet effet. Le terrain du parc canin, récemment renommé le parc Mali, fait 8000 mètres carrés, et est situé près du viaduc Rockland.

Les travaux de construction du campus MIL de l’Université de Montréal vont empiéter sur cet espace vert prisé par les propriétaires de chiens. Selon les explications fournies par la Ville l’été dernier, l’emprise du parc doit être utilisée pour le raccordement sécuritaire de l’avenue Thérèse-Lavoie-Roux au réseau routier.

«Je ne peux pas prendre l’engagement que vous me demandez de prendre aujourd’hui», a répliqué le responsable de l’urbanisme au comité exécutif de la Ville, Éric Alan Caldwell, aux deux citoyennes lundi, évoquant de nouveau la nécessité d’un aménagement sécuritaire d’une intersection jouxtant le parc.

Cela dit, «on s’engage à faire en sorte qu’il y aura un parc canin pour les utilisateurs, pour les propriétaires de chiens, pour les chiens bien entendu, et que son aménagement, son utilisation se fasse dans le respect des utilisateurs actuels, en le conciliant avec l’ensemble des besoins du secteur», a poursuivi l’élu de Projet Montréal.

Le 3 septembre dernier, avant la séance du conseil d’arrondissement, des citoyens ont d’ailleurs manifesté devant l’hôtel de ville d’Outremont pour la pérennité du parc. Des élus d’Ensemble Montréal les accompagnaient.