/entertainment/music
Navigation

The Strumbellas sur la sellette

Coup d'oeil sur cet article

Le groupe The Strumbellas s’est retrouvé sur la sellette, cette semaine, après avoir offert une traduction francophone bien pauvre d’une de ses chansons, pour le Parti libéral (PLC) de Justin Trudeau. Voilà une rare controverse pour la formation ontarienne qui a visité le Québec à plusieurs reprises ces dernières années.

Souvent comparé à Mumford and Sons et The Lumineers, le groupe The Strumbellas s’est produit dans la belle province pas moins de huit fois depuis 2016. C’est justement cette année-là que la bande de Simon Ward a vu son succès dépasser les frontières avec la pièce Spirits. Le morceau très accrocheur avait même remporté l’année suivante le convoité Juno du single de l’année, face à Shawn Mendes, Drake, Alessia Cara et The Weeknd.

Grâce à cette pièce, The Strumbellas s’est retrouvé sur l’affiche de plusieurs festivals à l’échelle de la planète. Sur Spotify, Spirits compte plus de 182 millions d’écoutes. Mais au-delà de Spirits, les autres véritables succès du groupe se font plutôt rares.

Au Québec

L’été dernier, les spectateurs du Festival international de jazz de Montréal et du Festival d’été de Québec ont d’ailleurs pu entendre la nouvelle pièce One Hand Up, qui vient d’être récupérée par le parti de Justin Trudeau pour les élections fédérales.

Mais alors que personne ne critiquait la version originale du morceau, c’est plutôt la traduction française, devenue Une main haute, qui a valu au groupe, et au PLC, de nombreux commentaires négatifs.

Après avoir initialement défendu la traduction, le parti de Justin Trudeau s’est ravisé, lundi. « Nous réalisons que le français [dans l’enregistrement] n’est pas parfait, a indiqué Pierre-Olivier Herbert, porte-parole du PLC. C’est pourquoi nous n’utiliserons plus cette version et allons la réenregistrer. »

Les membres des Strumbellas n’ont pas commenté la « controverse » des derniers jours. Leur relationniste n’a pas répondu aux messages du Journal.


► Le groupe a des concerts prévus à Québec et Sherbrooke, en février.