/finance/business
Navigation

Vote de grève chez Purolator

Vote de grève chez Purolator
Photo d'archives, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | Des employés syndiqués de Purolator au Québec ont donné un mandat de grève à leur comité de négociation lors de votes tenus à Québec et à Montréal en fin de semaine.

Les membres de la section locale 146-Q du syndicat Unifor ont voté en faveur de la grève à hauteur de 78 %. La section locale 146-Q compte 164 membres travaillant comme agents au comptoir aux points de cueillette et d'expédition de la compagnie de transport de colis, ainsi qu’à son service à la clientèle. Ces employés sont répartis dans un trentaine de lieux de travail à travers le Québec.

«Il est inadmissible de la part d'un employeur qui se targe depuis des mois de faire autant d'argent et qui a investi plus de 1 milliard $, de faire des offres salariales largement en dessous de l'indexation du coût de la vie et de même oser dire que les employés sont très bien payés pour le travail qu'ils font», a déploré Marcel Rondeau, représentant national du syndicat Unifor, par communiqué, lundi.

«Nos membres sont prêts à aller jusqu'au bout pour se faire respecter!» a-t-il ajouté.

Le syndicat compte faire valoir ce mandat de grève mercredi lors d'une rencontre de conciliation avec l’employeur devant le Service fédéral de médiation et de conciliation.

Le vote de la fin de semaine ne concerne pas les livreurs de la compagnie qui, eux, sont membres du syndicat des Teamsters.

Purolator est détenue à 91 % par la Société canadienne des postes.