/finance/business
Navigation

Cineplex passe à l’offensive au Québec avec son concept The Rec Room

Une première arcade ouvrira au Québec en 2022

Cineplex passe à l’offensive au Québec avec son concept The Rec Room
Photo d'archives, Simon Clark

Coup d'oeil sur cet article

Cineplex passe à l’offensive au Québec et déploiera son nouveau concept de divertissement The Rec Room. Une première arcade ainsi qu’un cinéma VIP avec un service d’alcool devraient ouvrir en 2022 à Royalmount, à Montréal.

Cette annonce survient près de trois semaines après que le gouvernement du Québec a révélé qu’il allait mettre à jour sa réglementation sur les appareils d’amusement. La nouvelle réglementation devrait être en vigueur au cours du mois d’octobre.

Le concept The Rec Room regroupera sous un même toit des restaurants, plus d’une centaine de jeux, des tables de billard, des allées de quilles et un espace de réalité virtuelle immersive.

Quant au cinéma, qui sera dans un autre établissement, il sera réservé aux personnes majeures. Il comptera cinq salles et un salon avec un permis pour servir de l’alcool.

«Alors que les cinéphiles québécois connaissent déjà l’expérience des cinémas VIP, l’emplacement The Rec Room sera un nouveau terrain de jeu où les clients pourront manger, boire et s’amuser», indique Ellis Jacob, président et chef de la direction. 

Des discussions

Au cours des derniers mois, le chef de file dans le secteur du divertissement a discuté avec plusieurs propriétaires de centres commerciaux au Québec pour y implanter son nouveau concept qui vise à pallier la baisse d’achalandage dans les salles de cinéma.

La société torontoise devait toutefois obtenir des autorisations du gouvernement avant de pouvoir déployer son offre dans la province. Elle n’a jamais caché son intérêt pour les marchés de Montréal et de Québec. En 2017, l’entreprise avait confié avoir un budget de 150 millions $ pour ouvrir entre «10 et 15» nouveaux The Rec Room.

Selon nos informations, des pourparlers ont notamment eu lieu avec le fonds de placement immobilier Cominar. Il y a aussi eu des échanges avec Trudel Alliance, propriétaire du centre commercial Fleur de Lys.

L’établissement The Rec Room occupera deux étages à Royalmount et il sera d’une superficie de 40 000 pieds carrés. Il aura une terrasse et un espace de spectacle. En plus de l’offre de nourriture, les consommateurs auront accès à plusieurs bars avec des bières artisanales, fait valoir Cineplex qui exploite 165 cinémas à travers le Canada.

Par ailleurs, en participant à des jeux de hasard ou d’habiletés, comme du hockey sur coussin d’air, les clients pourront cumuler des points échangeables contre différents prix. 

Pour le cinéma VIP, il sera situé à quelques pas de la succursale The Rec Room. Les clients pourront se faire servir leurs commandes de nourriture et de boissons à leur siège. Il s’agira du deuxième établissement du genre à ouvrir ses portes au Québec, après celui de Brossard en 2012. 

La construction des deux établissements devrait commencer en 2021.

Nouveaux marchés

Depuis 2016, Cineplex, qui emploie plus de 13 000 personnes au Canada et aux États-Unis, a ouvert sept emplacements The Rec Room à travers le pays, entre autres en Alberta, en Ontario et en Colombie-Britannique.

Aujourd’hui, le géant du divertissement mise sur de nouveaux marchés pour conserver sa santé financière. En plus de The Rec Room, la compagnie possède aussi les concepts Topgolf au Canada et Playdium. Ce dernier, qui offre des dizaines de jeux d’arcade et jeux virtuels, s’adresse pour sa part aux jeunes et aux adolescents.

Cineplex prévoit l’ouverture de 10 à 15 succursales Playdium au cours des prochaines années.

Pas d’inquiétude

Le déploiement de la nouvelle offre de Cineplex en sol québécois n’inquiète pas le propriétaire de Cinémas Guzzo, Vincent Guzzo, qui prévoit investir 50 millions $ dans quatre projets de complexes de divertissement au Québec d’ici trois ans.

L’homme d’affaires ne cache toutefois pas qu’il souhaite lui aussi bonifier l’offre dans ses arcades avec des jeux de rédemption au cours des prochains mois. Par contre, il n’a pas l’intention de vendre de l’alcool dans ses cinémas.

«Pour moi, The Rec Room n’est pas un compétiteur à moi», dit-il. «Je ne suis pas convaincu par ce concept», poursuit-il.

Le mégaprojet de Royalmount, dont la première phase est évaluée à 1,4 milliard $, sera situé à l’intersection des autoroutes 15 et 40. Il est piloté par le promoteur Carbonleo. L’endroit devrait accueillir des magasins, des bureaux, des salles de spectacle, un espace résidentiel et des hôtels. Les travaux devraient commencer cet automne.