/sports/fighting
Navigation

Hugo Girard : beaucoup plus qu’une «bête de foire»

Hugo Girard : beaucoup plus qu’une «bête de foire»
BENOIT RIOUX/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU - À 47 ans, l’homme fort Hugo Girard met tout son sérieux dans la préparation de son duel de boxe qui doit l’opposer à l'ancien combattant des arts martiaux mixtes Patrick Côté, ce vendredi, au Centre Pierre-Charbonneau.  

Évidemment, il s’agit là d’un combat de démonstration, mais Girard n’a pas l’intention d’avoir l’air fou dans l'arène. Pas question pour lui d’être une simple bête de foire.   

«Ce qui fait de toi une bête de foire dépend de la manière dont tu fais les choses, a-t-il répondu à ce sujet au terme d’une conférence de presse tenue mardi à Saint-Jean-sur-Richelieu. Si je ne m’étais pas préparé et que je me présentais sur le ring pour simplement donner un "show", l’expression bête de foire s’appliquerait. Les gens vont juger. Si j’arrive là et que moindrement, je peux être crédible, à ce moment-là, ça va plutôt devenir une démonstration de boxe.»   

Il fallait voir Girard en action lors de l’entraînement public ayant suivi le point de presse pour se convaincre de ses efforts.   

«Je m’imagine être un peu comme le Hulk, a-t-il par ailleurs indiqué, sourire en coin, afin de promouvoir le combat. Patrick va m’en lancer des coups, mais le Hulk, tu ne peux pas lui faire mal.»   

  

Hugo Girard : beaucoup plus qu’une «bête de foire»
BENOIT RIOUX/AGENCE QMI

  

Pour le Défi sportif AlterGo   

Sur une note plus sérieuse, Girard se dit heureux de participer à ce gala si cela permet d’attirer les regards sur les autres combattants de la soirée. Francis Lafrenière (19-7-2, 10 K.-O.) et Francesco Cotroni (12-11-1, 6 K.-O.) feront les frais de la finale pour le championnat canadien NCC. En plus des nombreux combats de boxe, Michael Dufort et Corinne Laframboise seront les athlètes locaux à encourager dans différents duels d’arts martiaux mixtes. 

Porté par ses valeurs humaines, Girard rappelle que la soirée servira d'abord et avant tout à amasser des fonds pour le Défi sportif AlterGo, dont il est le porte-parole. C’est sa motivation principale de grimper dans le ring. 

«Ce qui me rend surtout fier de participer à ce gala, c’est de mettre de la lumière sur le Défi AlterGo, qui est la plus importante compétition multisports au Canada, a-t-il dit. Ce que ces athlètes-là font, c’est extraordinaire. Ce sont des athlètes qui souffrent d’une déficience physique ou intellectuelle, mais ça demeure des athlètes.» 

«Souvent, on regarde ces gens-là comme s’il y avait quelque chose d’anormal, mais un handicap, ça ne fait pas de toi quelqu’un d'anormal, a poursuivi Girard. Tu es une personne à part entière et tu es un athlète à part entière aussi. En les côtoyant, ça aide à mettre nos problèmes en perspective. Peu importe ce que tu vis, tu as deux choix dans la vie : rester par terre ou te relever. C’est comme à la boxe.»

  • ÉCOUTEZ Hugo Girard à l'émission Avocats à la barre à QUB radio: