/world/usa
Navigation

Central Park lance un chantier à 110 millions de dollars

Central Park lance un chantier à 110 millions de dollars
AFP

Coup d'oeil sur cet article

NEW YORK | L’organisme qui gère Central Park a annoncé mercredi un projet de rénovation de la partie nord du célèbre parc new-yorkais pour 110 millions de dollars, un projet financé pour plus de moitié par des fonds privés.

C’est le chantier le plus important lancé par le Central Park Conservancy (CPC) depuis sa création, en 1980.

Pour financer le nouveau projet, le CPC a levé 100 millions de dollars, dont 40 constituent une réserve qui permettrait de couvrir un éventuel dépassement de budget, a expliqué à l’AFP le PDG de l’organisme, Elizabeth Smith.

« C’est une amélioration majeure pour le parc », a souligné Mme Smith, pour expliquer l’afflux de donateurs. « Il y a très peu d’opportunités de cette ampleur. »

Interrogée sur l’identité des donateurs, elle s’est refusée à donner des noms. Le budget de fonctionnement annuel ordinaire du parc est de 85 millions de dollars.

La Ville de New York a-t-elle contribué à hauteur de 50 millions de dollars.

Concrètement, il s’agit de relier un lac qui se trouve à l’extrême nord-est du parc à un canal rocheux situé un peu plus au sud.

Un autre bassin va être reconstruit légèrement plus à l’est, afin de construire une nouvelle portion du canal et de le relier au lac.

Le chantier devrait démarrer au printemps 2021 et s’achever au printemps 2024.

Le Central Park Conservancy, organisme à statut privé, mais à but non lucratif, a été fondé par des particuliers désireux de relancer la gestion du parc, qui souffrait de sous-entretien chronique depuis plusieurs décennies.

Terrains pelés, détritus, graffitis à foison, Central Park était devenu un lieu dangereux la nuit, victime du manque de moyens d’une municipalité en crise budgétaire.

Le Central Park Conservancy a rapidement levé des fonds et permis de consacrer plus d’un milliard de dollars à l’entretien de cet immense rectangle de verdure au cœur de Manhattan.

Il gère aujourd’hui le parc en délégation, dans le cadre d’un partenariat public-privé.