/sports/football
Navigation

Eli Manning déçu mais solidaire

Eli Manning déçu mais solidaire
AFP

Coup d'oeil sur cet article

S’il est déçu d’avoir perdu son poste de quart-arrière partant des Giants de New York, Eli Manning n’a pas l’intention de mettre des bâtons dans les roues de son successeur, le jeune Daniel Jones.

«Je n’ai pas d’autre choix que de l’accepter, a indiqué Manning, mercredi, pendant une mêlée de presse. Je dois faire mon travail, soutenir les Giants et mes coéquipiers, et faire tout en mon possible pour nous aider à gagner. Cela veut dire appuyer Daniel.»

«Ça fait partie du plan, a-t-il ajouté. Je l’ai aidé de toutes les façons possibles pendant le camp d’entraînement et je continuerai à le faire. Je répondrai à ses questions et m’assurerai qu’il ne pense pas trop. Je vais lui donner les informations que j’ai amassées au cours des 15 dernières années.»

Manning, 38 ans, a appris mardi que ce sera Jones, repêché sixième au total en 2019, qui mènera l’attaque new-yorkaise au domicile des Buccaneers de Tampa Bay, dimanche.

Les Giants ont perdu leurs deux premiers matchs de la saison. Pendant ces deux rencontres, Manning a complété 62,9 % de ses passes pour 556 verges, deux touchés et autant d’interceptions.

Mentor

Jones, un ancien de l’Université Duke, entamera pour sa part un premier duel de saison régulière dans la NFL. Il avait bien fait en matchs préparatoires, complétant 29 de ses 34 passes pour 416 verges, deux majeurs et aucune interception.

Le jeune passeur de 22 ans se sent prêt à faire le saut dans la cour des grands, surtout s’il peut compter sur les conseils de Manning.

«Depuis que je suis arrivé, Eli m’a aidé et soutenu, a-t-il expliqué. Nos rôles sont maintenant différents, mais notre relation et la façon dont nous communiquons ne devraient pas changer. Il connaît du succès depuis si longtemps. Je peux encore apprendre énormément de lui. C’est une chance incroyable pour moi.»

Respect

Contrairement à 2017, où les Giants avaient décidé d’envoyer Geno Smith plutôt que Manning dans la mêlée pour un match, le changement de quart-arrière semble avoir été bien accepté cette fois-ci.

«La situation a été gérée de la meilleure façon possible», a reconnu Manning.

«Quand une équipe repêche un jeune quart, c’est le genre de chose qui peut arriver, a-t-il poursuivi. Je dois vivre avec ça.»

Cela ne veut toutefois pas dire que la fin de Manning avec les Giants est arrivée.

«Qui sait? Je ne suis pas mourant et la saison n’est pas finie. Je dois accepter mon nouveau rôle et faire de mon mieux», a indiqué le vétéran.