/news/politics
Navigation

Le premier bibliothécaire du parlement honoré

Pamphile Le May
Photo courtoisie Pamphile Le May

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC – Le premier bibliothécaire de l’Assemblée nationale, Pamphile Le May, fait son entrée au Registre du patrimoine culturel où il rejoint de grands noms comme Thérèse Casgrain, Robert Bourassa ou Joseph Adélard-Godbout.

La ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, a procédé à cette nomination mercredi, plus de 101 ans après le décès de cet homme de lettres.

Vers le milieu des années 1800, Pamphile Le May s'est illustré en présentant ses œuvres dans les publications du mouvement littéraire de Québec, en plus de constituer la bibliothèque du parlement à compter de 1867.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Il a d’ailleurs rendu celle-ci accessible au public et occupé le poste de bibliothécaire de l’Assemblée nationale, alors nommé «Assemblée législative de la province de Québec», jusqu’en 1892.

«Ses réalisations en font un personnage historique d'envergure, et il mérite une place dans notre mémoire collective», a déclaré Nathalie Roy par voie de communiqué.

En 1980, l’Assemblée nationale avait décidé de donner son nom au bâtiment situé tout juste à côté du parlement et qui abrite toujours sa bibliothèque.