/elections
Navigation

Une course enlevante dans Berthier-Maskinongé

Ruth Ellen Brosseau, députée sortante dans la circonscription fédérale de Berthier-Maskinongé
photo d’archives Ruth Ellen Brosseau, députée sortante dans la circonscription fédérale de Berthier-Maskinongé

Coup d'oeil sur cet article

TROIS-RIVIÈRES – La course dans la circonscription de Berthier-Maskinongé, en Mauricie, risque d'être enlevante. À ce stade-ci de la campagne, bien malin celui qui pourrait prédire le ou la gagnante, même si Ruth Ellen Brosseau, avait obtenu une majorité de près de 9000 voix en 2015.

La députée sortante sait que rien n'est gagné pour les troupes néo-démocrates et elle fait campagne avec beaucoup d’énergie. Mercredi matin, elle appelait les électeurs depuis son bureau de campagne.

Même si son travail des huit dernières années est apprécié des résidents de sa circonscription, son appréciation ne se traduit pas toujours par un vote. C’est le cas d’un résident de Louiseville rencontré sur le terrain, qui affirme que «Ruth fait du très bon travail, mais moi je suis Bloc!»

Si la vague orange de 2011 a porté Ruth Ellen Brosseau au rang de députée, d'autres partis ont aujourd'hui plus la côte que le NPD. Le candidat pour le Bloc québécois, Yves Perron, sent une différence avec sa campagne de 2015, lui qui est aussi devenu le président du parti l'an dernier.

Mercredi après-midi, la candidate libérale, Christine Poirier, était postée devant une épicerie de Louiseville pour se faire connaître. Elle a déjà tenté sa chance en 2015 à Montréal dans Laurier-Sainte-Marie.

Le Parti conservateur est représenté par Josée Bélanger, une enseignante au Collège La Flèche de Trois-Rivières. Depuis février dernier, elle sillonne la circonscription, dont le territoire est très grand pour visiter «toutes les municipalités» d’ici les élections.

Le 21 octobre prochain, les électeurs de Berthier-Maskinongé pourront aussi choisir Luc Massé du Parti populaire du Canada ou Éric Laferrière du Parti vert.