/24m/transports
Navigation

Bird concurrence les trottinettes Lime à Montréal

Trottinettes électrique de l'opérateur Bird, Montreal
Guillaume Pelletier

Coup d'oeil sur cet article

Les trottinettes Lime ont de la compétition: la compagnie Bird, qui offre des services similaires, est débarquée à Montréal jeudi matin alors que la Ville a déjà de la difficulté à faire respecter la réglementation entourant ce type de véhicules.

Les trottinettes noir et blanc ont fait leur apparition discrètement dans le paysage montréalais dans la nuit de mercredi à jeudi, seulement quelques heures après que l'opérateur eut reçu son permis pour l'exploitation de 250 trottinettes électriques par la Ville de Montréal.

La compagnie était prête depuis longtemps à déployer son service: elle espérait initialement lancer ses trottinettes à Montréal dès le début août. Le processus d’obtention de permis a été approfondi et «beaucoup, beaucoup plus long que dans n’importe quelle autre ville au Canada», ce qui a été «coûteux», a concédé Stewart Lyons, président-directeur général de Bird au Canada.

Plus cher que Lime

Il faut débourser 1,15$ pour débarrer une trottinette à l’aide de l’application de Bird, puis payer ensuite un tarif de 35 sous la minute. Ces prix sont plus dispendieux que ceux de Lime, qui exige des frais de 1 $ pour débarrer une trottinette et de 30 sous la minute par la suite.

Les trottinettes électriques en libre-service sans ancrage sont permises à Montréal dans le cadre d’un projet-pilote qui prendra fin le 15 novembre prochain. Bird aura donc deux mois pour tester son service dans la métropole.

Les trottinettes de la compagnie sont présentes dans une centaine de villes à travers le monde, dont Paris. Des services de service à la clientèle en français sont donc déjà en place, assure M. Lyons.

Infractions

La Ville votera une nouvelle réglementation le 21 octobre pour serrer davantage la vis aux exploitants de véhicules en libre-service sans ancrage. C'est que ces véhicules sont souvent abandonnés à des endroits où il est défendu de les laisser.

Le nombre d'opérateurs a par ailleurs été limité à trois; Bird sera donc le dernier à obtenir un permis cette saison, vu la présence de Lime et de JUMP.

Pour le chef de l’opposition officielle à l’hôtel de ville de Montréal, l'arrivée de l'opérateur Bird dans la métropole est contradictoire au message lancé par la Ville vendredi dernier.

«On parlait de sérieux problèmes avec l'exploitant Lime. Quelques jours plus tard, elle [la Ville] émet un permis pour 250 trottinettes supplémentaires, c'est un non-sens», a décrié Lionel Perez.

- Avec Camille Dauphinais-Pelletier, 24 Heures