/sports/hockey/canadien
Navigation

Canadien: Patience avec Cayden Primeau

Canadien: Patience avec Cayden Primeau
Photo Pierre-Paul Poulin

Coup d'oeil sur cet article

Cayden Primeau attire les regards depuis le début du camp d’entraînement du Canadien de Montréal, mais aux yeux de certains observateurs, il ne sert à rien pour l’équipe de sauter des étapes dans son cas.

Bien en contrôle durant le match préparatoire de lundi face aux Devils du New Jersey au Centre Bell, le jeune athlète de 20 ans a démontré son savoir-faire à l’état-major du Tricolore et plusieurs le voient déjà comme le futur successeur de Carey Price.

Les attentes sont grandes envers le fils de Keith Primeau, mais la patience est souvent de mise lorsqu’il est question du développement d’un jeune gardien dans la Ligue nationale de hockey (LNH). Frantz Jean en sait quelque chose, lui qui est en grande partie responsable des succès de Ben Bishop et d’Andrei Vasilevskiy dans la grande ligue.

«L’ascension d’un gardien vers la LNH ne se fait pas en ligne droite. Il y a des hauts et des bas», a expliqué l’entraîneur des gardiens du Lightning de Tampa Bay à l’émission «Les Partants» de la chaîne TVA Sports, jeudi.

«Ces gars-là ont eu de très belles carrières dans les rangs juniors ou universitaires. Lorsqu’ils entament leur carrière professionnelle, c’est souvent plus difficile. Il faut être capable de gérer les hauts et les bas», a-t-il précisé.

D’ailleurs, pour les jeunes gardiens, le plus grand défi est souvent d’afficher de la constance, selon Jean.

«C’est important pour un jeune gardien de connaître de l’adversité afin de passer ensuite à l’autre niveau. Ce n’est pas juste une question de technique, c’est une question de lecture du jeu aussi, d’être capable de lire les tendances des joueurs et de réagir de la bonne façon.»

Primeau a réalisé 16 arrêts en 17 arrêts lors de la rencontre de lundi, au cours de laquelle il a remplacé Price au milieu de la deuxième période.