/sports/hockey
Navigation

Ellis et Zavgorodniy seront du 1er match de l'Océanic

L’Océanic pourra compter sur ses deux piliers pour l’ouverture de sa saison contre le Drakkar

Donald Dufresne
Photo collaboration spéciale, Alexandre D’Astous L’entraîneur adjoint, Donald Dufresne, prodigue des conseils à quelques joueurs lors de l’entraînement matinal de mercredi, le dernier avant le départ pour Baie-Comeau.

Coup d'oeil sur cet article

RIMOUSKI | Le directeur gérant et entraîneur-chef de l’Océanic de Rimouski, Serge Beausoleil, ne s’inquiète pas du fait que son équipe n’a pas connu la victoire lors du calendrier préparatoire de la LHJMQ.

À la veille de l’ouverture de la 25e saison de la formation rimouskoise ce soir à Baie-Comeau, Beausoleil estime être content de la progression de son équipe.

«J’aime où nous sommes en ce moment. Pour la première fois cette année, nous aurons une formation complète». L’Océanic salue les récents retours du gardien étoile Colten Ellis du camp des Blues de Saint-Louis et de l’attaquant de 19 ans, Dmitry Zavgorodniy de celui des Flames de Calgary. Avec seulement sept buts marqués en six matchs présaison, le retour du Russe est évidemment un soulagement, surtout qu’un autre joueur européen, Adam Raska, est sous le coup d’une suspension de deux matchs.

Serge Beausoleil a vu de belles choses dans le revers de 2-0 contre Bathurst, dimanche dernier. «Nous avons généré 19 chances de marquer. La relance de l’attaque était rapide. Le Drakkar représente un beau défi pour amorcer la saison. Ce ne sera pas une partie de plaisir. Nous devrons jouer de la manière la plus serrée possible. Il y aura sûrement beaucoup de bruit et d’ambiance là-bas», commente-t-il à propos de son adversaire invaincu en six rencontres préparatoires. «Nous avons dû jouer avec quatre 17 ans alors que normalement on devrait en aligner deux par matchs», précise le pilote rimouskois.

D’Amours prêt pour plus de responsabilités

Le défenseur de 19 ans, Anthony D’Amours, est conscient que son rôle sera accru cette saison. «Je suis maintenant un vétéran et c’est à moi de guider les jeunes. Nous avons eu une bonne semaine à l’entraînement. Les gars ont progressé. Nous savons que les résultats vont venir en travaillant fort. De mon côté, je me dois de jouer physiquement et d’être conscient de mon jeu défensif», déclare le natif de Trois-Pistoles.

Colten Ellis devrait être devant le filet. En plus de Raska, l’Océanic est privé de Maxime Collin pour deux ou trois semaines en raison d’une blessure. L’équipe comptant quatre joueurs de 20 ans : D’Artagnan Joly, Cédric Paré, Vincent Martineau et Jeffrey Durocher, un de ceux-ci devra regarder le match des gradins. «On ne veut pas étirer cette situation jusqu’aux Fêtes. On se donne deux semaines pour statuer. Même chose pour la nomination du capitaine et des assistants», souligne M. Beausoleil.