/sports/racing
Navigation

État des forces en F1 : Charles Leclerc se lève

État des forces en F1 : Charles Leclerc se lève
AFP

Coup d'oeil sur cet article

C’est une première depuis 2010, lorsque Fernando Alonso avait réussi l’exploit : Ferrari a remporté son Grand Prix de Formule 1 national, gracieuseté de Charles Leclerc.

En résistant aux deux pilotes de Mercedes l’un après l’autre, le jeune Monégasque a signé un deuxième triomphe consécutif, son second en carrière.

Voici donc l’état des forces des pilotes de F1 mis à jour après l’étape italienne. Pour établir ce classement, les performances des pilotes au cours des trois plus récents Grands Prix sont prises en compte.

1- Lewis Hamilton, Mercedes (5e lors du dernier classement)

Hamilton a tout tenté, restant dans le sillage de Leclerc pendant presque toute la course, à quelques dixièmes de seconde de son rival. Malheureusement pour lui, il n’a pu tenter qu’une seule manœuvre de dépassement, contrée par Leclerc avec une défense virile.

Il a finalement fait une erreur qui a permis à Valtteri Bottas de passer et il a dû se contenter du troisième rang. Il a toutefois joué le championnat, refusant de prendre des risques inutiles. Il montre après tout une avance de 63 points sur son coéquipier au classement des pilotes.

2- Charles Leclerc, Ferrari (8e)

Leclerc maintient un rythme effréné depuis le retour des vacances. Il a terminé au premier rang de pratiquement toutes les séances en piste et il s’est qualifié devant son coéquipier Sebastian Vettel pour une septième course de suite à Monza.

Prenant le départ de la position de tête et profitant d’une vitesse de pointe supérieure aux Mercedes, l’athlète de 21 ans a bien résisté, parfois en jouant avec les limites du règlement.

3- Sergio Perez, Racing Point (ND)

Les récentes évolutions apportées par Racing Point ont été très efficaces. Sergio Perez a terminé septième en Italie, et ce, même s’il prenait le départ du 18e échelon en raison d’une défaillance mécanique pendant les qualifications.

Un deuxième résultat encourageant de suite après une brillante sixième place en Belgique.

4- Daniil Kvyat, Toro Rosso (6e)

Daniil Kvyat obtient régulièrement des points cette saison et il aurait pu en ajouter à l’occasion du Grand Prix national de son équipe. En effet, il roulait en neuvième place lorsqu’une fuite d’huile l’a contraint à l’abandon.

5- Alexander Albon, Red Bull (1er)

À sa deuxième course chez Red Bull, Albon n’est pas parvenu à tirer son épingle du jeu. En raison d’une situation bizarre en qualification où les pilotes n’ont pu enregistrer de temps lors de leur deuxième tentative, il a dû se contenter de la huitième place sur la grille de départ.

Il a ensuite terminé sixième, incapable de passer devant les Renault.

6- Lando Norris, McLaren (9e)

Lando Norris n’a jamais vraiment été dans le coup en Italie, battu sèchement en qualification par son coéquipier Carlos Sainz fils. Il a malgré tout terminé 10e, tout juste derrière le favori local Antonio Giovinazzi.

7- George Russell, Williams (10e)

Évitant les erreurs et profitant des fautes de ses adversaires, George Russell a terminé 14e au volant de sa très modeste Williams. Il s’est offert au passage une petite lutte avec Vettel.

La recrue est ainsi parvenue, une fois de plus, à devancer largement son coéquipier d'expérience Robert Kubica.

8- Nico Hulkenberg, Renault (ND)

Connaissant une saison ordinaire, mise à part une fin de semaine brillante à Montréal plus tôt cet été, Renault avait besoin d’un grand résultat. C’est ce qui s’est passé à Monza, avec Daniel Ricciardo qui a terminé quatrième et Nico Hulkenberg cinquième.

S’Il a été devancé par près de 12 secondes par son coéquipier, Hulkenberg a néanmoins récolté des points lors d’une deuxième course consécutive, lui qui avait conclu l’épreuve belge en huitième place.

9- Valtteri Bottas, Mercedes (ND)

Ayant concédé huit minuscules millièmes de seconde à Hamilton en qualification, Bottas a prouvé qu’il était dans le coup. Revenant rapidement sur Leclerc et Hamilton en fin de course, il a eu ses occasions de tenter une manœuvre pour la victoire lorsque son coéquipier a bloqué une roue au freinage.

Malheureusement pour lui, il n’a pas eu plus de chance que le champion du monde en titre et il est monté sur la deuxième marche du podium. Il s’agissait de son meilleur résultat depuis la course disputée au Royaume-Uni.

10- Lance Stroll, Racing Point (ND)

Lance Stroll était en voie d’obtenir un excellent résultat lorsqu’il a été happé par Vettel, qui tentait de revenir sur la piste après un tête-à-queue. Il était septième à ce moment. Il aurait ainsi conclu dans le top 10 une troisième fois à ses quatre dernières sorties.