/news/currentevents
Navigation

Faux livreurs de pizza recherchés

Les autorités veulent retrouver deux suspects qui se sont introduits par effraction chez une Montréalaise

La commandante Manon Dupont a passé une partie de la journée d’hier au poste de commandement afin de récolter des informations nouvelles.
Photo Martin Alarie La commandante Manon Dupont a passé une partie de la journée d’hier au poste de commandement afin de récolter des informations nouvelles.

Coup d'oeil sur cet article

Deux suspects qui avaient vraisemblablement l’intention de faire vivre un mauvais quart d’heure à une Montréalaise de 33 ans chez qui ils se sont introduits par effraction sont activement recherchés par la police de Montréal.

« La victime a vraiment eu peur, elle a cru que c’était fini pour elle », rapporte la commandante Manon Dupont, du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Son équipe a tenu un poste de commandement toute la journée hier afin de recueillir de l’information qui permettrait de résoudre l’enquête.

L’événement s’est produit le 18 juillet, vers 19 h 45. Deux individus se sont présentés devant l’immeuble à logements d’une femme, situé non loin de l’angle des rues Joffre et Tellier, dans l’est de la ville. Lorsqu’elle a entendu le carillon, la locataire a regardé par la fenêtre pour voir qui était là.

Boîte de pizza

« Elle était étonnée parce qu’elle n’attendait personne », dit la commandante.

Elle a alors vu deux hommes, dont un qui tenait une boîte de pizza, dehors devant la porte principale de son immeuble. L’un d’eux lui faisait des signes indiquant qu’il voulait lui remettre son repas. Elle est alors sortie de son logement et a ouvert la porte du bâtiment dans le but de préciser aux individus qu’elle n’avait jamais commandé de pizza.

« Ils l’ont bousculée, ils ont ouvert la porte plus grande et se sont mis à essayer de l’attaquer, explique la commandante Dupont. C’était évident qu’ils voulaient essayer de la maîtriser. »

La vigilance d’un voisin pourrait lui avoir sauvé la vie, puisqu’elle a réussi à se sauver lorsqu’une personne s’est approchée en demandant ce qui se passait. La victime a couru au parc Clément-Jetté Nord, où elle a reçu de l’aide.

Un gros paquet de colliers de serrage en plastique (Ty-Rap) a été retrouvé sur les lieux du crime.
Photo courtoisie, SPVM
Un gros paquet de colliers de serrage en plastique (Ty-Rap) a été retrouvé sur les lieux du crime.

Pendant ce temps, les suspects ont pris la fuite en direction de la rue Dubuisson. Ils ont toutefois laissé sur place des objets qui donnent une idée du plan sordide qu’ils avaient en tête, soit une paire de menottes et un paquet de colliers de serrage en plastique (Ty-Rap).

Les suspects ont également oublié une paire de menottes sur place. 
Photo courtoisie, SPVM
Les suspects ont également oublié une paire de menottes sur place. 

La victime, une dame sans histoire qui n’a aucun antécédent criminel, a été conduite à l’hôpital pour traiter un violent choc nerveux. Elle ne connaît pas ses agresseurs. Encore à ce jour, les enquêteurs n’arrivent pas à comprendre pourquoi elle a été ciblée.

Pas un hasard

« On ne peut pas dire que c’était un hasard, c’est sûr, indique la commandante. Les suspects l’ont vue par la fenêtre, on ne croit donc pas à une erreur sur la personne. »

La trentenaire a été en mesure de fournir une description suffisamment claire de l’un des deux hommes, celui qui tenait la boîte de pizza, pour qu’un expert produise un portrait-robot.

Dernièrement, les policiers ont effectué une perquisition au domicile d’un témoin important, mais l’opération ne s’est pas avérée concluante.

Les agents étaient convaincus que l’individu connaissait les agresseurs, mais ils n’ont rien récupéré chez lui leur permettant de remonter jusqu’au duo recherché.

L’hypothèse privilégiée par les autorités jusqu’à présent est celle d’un vol. Or, celle de l’agression sexuelle ne peut être écartée à ce point-ci.


► Toute information pertinente peut être communiquée de façon confidentielle avec Info-Crime Montréal en composant le 514 393-1133.

Suspect recherché

La commandante Manon Dupont a passé une partie de la journée d’hier au poste de commandement afin de récolter des informations nouvelles.
Photo courtoisie, SPVM
  • Peau : noire
  • Stature : athlétique
  • Âge : environ 25 ans
  • Taille : environ 1,80 m (5 pi et 9 po)
  • Cheveux : courts, 2 à 3 cm de longueur
  • Langue : français
  • Une récompense de 5000 $ sera remise par Jeunesse au Soleil à toute personne qui mènerait à l’arrestation et à la condamnation des deux suspects.