/entertainment/tv
Navigation

Gilles Duceppe parlera de sa mère à «La vraie nature»

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL –Gilles Duceppe compte parmi les invités de la troisième saison de La vraie nature, que TVA diffusera l’hiver prochain. La rencontre a déjà été tournée et, aux dires de Jean-Philippe Dion, il sera question de la mère du politicien au cours de son entrevue à l’intérieur du célèbre chalet de l’émission.  

L’animateur et producteur a confié à l’Agence QMI qu’il n’avait pas posé de questions directes à Gilles Duceppe à propos du drame qui a secoué sa famille le 20 janvier dernier, mais que l’événement a néanmoins teinté les propos et les réactions de celui-ci pendant son entretien à La vraie nature.     

 

Gilles Duceppe accompagné de sa mère, Hélène Rowley Hotte
Photo d’archives, Pierre-Paul Poulin
Gilles Duceppe accompagné de sa mère, Hélène Rowley Hotte

Durs souvenirs  

La mère de Gilles Duceppe, Hélène Rowley Hotte, avait été retrouvée morte, à 93 ans, dans un froid glacial, à -35 degrés. La dame était sortie de la résidence Lux Gouverneur, où elle habitait, à la suite du déclenchement d’une alarme. En juillet, on apprenait que la famille Duceppe réclamait 1,14 M$ à l’établissement à titre d’indemnisation.     

«Dans le segment de la grange de La vraie nature, on parle de l’enfance, a mentionné Jean-Philippe Dion. On a compris le lien fort qui unissait Gilles et sa mère, et c’est là, vraiment, que je pense que ç’a été le plus difficile pour lui, dans son week-end (de tournage, NDLR). Il s’est rappelé de beaux souvenirs qui, évidemment, font référence à ce qui s’est passé. Et tout le monde comprend ce qui s’est passé. Même si ces souvenirs étaient très beaux, ils ont été très durs à raconter, pour lui. C’était très touchant.»     

La classe politique sera bien représentée à La vraie nature en 2020. Outre Gilles Duceppe, Marguerite Blais et Denis Coderre figurent également dans la liste des invités, laquelle compte aussi Maude Guérin, Véronic DiCaire, Bruno Pelletier, Julien Lacroix, Ève Landry, Pascale Bussières, Philippe-Audrey Larrue-St-Jacques, Chantal Lacroix et plusieurs autres.     

Les bonnes nouvelles se sont récemment accumulées pour La vraie nature, qui a remporté deux trophées au récent Gala des prix Gémeaux (Meilleure réalisation d’entrevues et Meilleure émission, série d’entrevues ou «talk-show»), en plus d’avoir été finaliste au Prix du public.     

Le rendez-vous aura aussi bientôt son pendant sur les tablettes des librairies, à compter du 6 novembre. L’ouvrage illustré La vraie nature: le livre du chalet, publié chez Groupe Ville-Marie Littérature, regroupera des extraits de confidences entendues à la télévision, des recettes, des chansons, des jeux et des suggestions d’activités pour profiter des joies de la nature.     

Qui plus est, le disque dérivé de La vraie nature, avec les chansons de Pilou, est en nomination au 41e Gala de l’ADISQ, dans la catégorie Album de l’année – Autres langues.     

 

Gilles Duceppe le 15 septembre 2018, lors des funérailles de Gilles Pelletier
Photo d'archives, QMI
Gilles Duceppe le 15 septembre 2018, lors des funérailles de Gilles Pelletier

Transition  

Quant à Jean-Philippe Dion, il décrit la saison 2019-2020 comme une «année de transition» pour lui, pendant laquelle il se consacrera beaucoup à la création et au développement de projets. Il planche notamment sur deux idées de documentaires parallèlement aux enregistrements de La vraie nature, qui se tiennent cet automne.     

Puis, l’homme se réjouit du retour annoncé de Star Académie à l’antenne en 2021. TVA n’a pas encore dévoilé quelle maison de production sera derrière ce gros paquebot télévisuel ni qui l’animera ; or, quoi qu’il en soit, pour Jean-Philippe Dion, la simple évocation de Star Académie rappelle bien des souvenirs.     

«Star Académie a marqué ma vie, a-t-il insisté. C’est là que j’ai commencé à travailler. J’ai fait quatre éditions de Star Académie, j’ai gravi les échelons pendant ces années-là. J’ai été archiviste, recherchiste, rédacteur en chef des galas de variétés, assistant au contenu, producteur au contenu de la quotidienne, animateur de la quotidienne en 2012... Je connais tous les postes possibles! Ç’a vraiment été une expérience incroyable, alors je suis super content de ce retour.»