/opinion/blogs/columnists
Navigation

Pauvre Justin?

Justin Trudeau est-il raciste?

Pauvre Justin?
Photo d'archives, AFP

Coup d'oeil sur cet article

Justin est pogné dans un autre scandale photographique et cette fois-ci, c’est pas mal pire que la photo pseudo #metoo prise avec Bianca Andrescu. Plusieurs élus québécois, de toutes les formations politiques, ont condamné ce matin les blackface et les brownface effectués par le premier ministre Justin Trudeau alors qu’il n’était pas en politique active.   

Ç’a commencé avec une photo où on peut voir Justin Trudeau déguisé en Aladin. Et, pour ce faire, notre grand champion international du vivre ensemble s’est peinturé la face en brun. La photo date de 2001. Mais bon malaise pareil.   

Je souligne au passage qu’on a souvent reproché aux créateurs du Aladin de Disney de l’avoir fait «trop» blanc. Il vient du Moyen-Orient, après tout. Le brownface de Trudeau trahissait-il une volonté de personnifier un Aladin plus réaliste? On ne le saura jamais... Mais y a une chose qu’on sait par contre : des blancs qui se déguisent en personnes noires et se peinturent la face, c’est non. Et un homme qui, comme Justin, a évolué dans le milieu politique depuis son plus jeune âge devait savoir, même à l’époque, à quel point le blackface est problématique.  

Bon, astheure qu’on a dit ça. Est-ce qu’on s’énerve trop le poil des jambes avec cette photo? Oui et non. Un fait quand même important, c’est que le cliché a été pris dans une soirée privée. On n’était pas à la tv...ni au théâtre. C’est quand même une nuance importante et cela n’a pas la même portée symbolique bien que le geste soit tout de même hautement condamnable.   

En pleine campagne électorale, on sait que tout le monde cherche des poux à tout le monde et que Justin Trudeau est la cible à abattre. Donc déterrer des vieilles photos problématiques semble une stratégie assez gagnante, surtout qu’on peut y voir notre bon premier ministre, ce grand citoyen du monde qui prône des valeurs d’ouverture et d’inclusion et qui ne cesse de s’insurger contre le racisme, avec un brownface. This is gold, comme disait l'autre.   

Se faire un brownface c'est innacceptable et c'est un geste raciste, peu importe le contexte. Mais est-ce que Justin Trudeau est raciste? Force est d'admettre qu'au regard des politiques de Trudeau père et des siennes, ça m’étonnerait énormément que Justin Trudeau soit en fait un raciste caché. Si c’était Andrew Sheer et ses idées conservatrices qui se retrouvaient sur le cliché, je dis pas. Mais tout l’historique de Trudeau crie à l’ouverture et non au racisme.   

Après, on peut parler de racisme latent et d’un certain esprit colonialiste dans lequel le premier ministre a baigné comme tout enfant des années 80, mais les gens évoluent. Et Justin a depuis longtemps fait la preuve me semble de son ouverture à l’Autre.   

On a beaucoup évoqué l’époque de la prise de photo. Ça fait 20 ans, c’est vrai. À cette époque, du moins au Québec, le côté problématique du blackface et du brownface, le dossier de l’appropriation culturelle, ne faisaient peut-être pas partie de la discussion, et ce même si aux États-Unis le sujet était déjà sensible. Plusieurs personnes se déguisaient en amérindiens ou en geisha à l’Halloween sans que personne n’y voit un problème. Je ne dis pas qu’il n’y en avait pas, de problème. Je dis juste que ce n’était pas quelque chose à laquelle on était sensible à l’époque.   

Je me demande dons si on peut condamner une personne pour un geste qui passait vraiment comme du beurre dans la poêle à l’époque? Y a comme un petit quelque chose qui me dérange là-dedans. Mais j'ai peut-être tort. Des hommes mettaient la main au derrière de leur secrétaire dans les années 50. Et ça passait free même si c'est fondamentalement mal. Je ne pense donc pas que L'argument du «autre époque autres moeurs» excuse entièrement la chose.   

L’opposition fait une psychose avec cette histoire pour discréditer Trudeau auprès de l’électorat racisé dans l’espoir de le voir tourner le dos au parti Libéral. D’ailleurs c’est sans doute pour cette raison qu’il s’est excusé très très vite. Maintenant, est-ce que Justin Trudeau mérite d’être cloué au pilori pour avoir fait un brownface? Sûrement un peu. Est-ce que ça invalide sa capacité à être premier ministre? Je ne pense pas. Il a reconnu son erreur. Il s’est excusé.   

On va se le dire, Justin a quand même vraiment merdé. Apparemment en plus que d'autres images et d'autres vidéos vont sortir. On n’a donc pas fini d’en entendre parler.   

Sauf que cette histoire montée en épingle par l’opposition nous détourne des enjeux de cette campagne. Faudrait peut-être mettre de côté un peu les photos malaisantes de notre bon premier ministre au temps où il était un petit gossse de riche écervelé étudiant à Brébeuf et focusser sur le fait que la criminalisation de l’avortement sera à l’ordre du jour de la Chambre des communes, entre autres.