/news/green
Navigation

La CMM adopte le Plan Archipel

La CMM adopte le Plan Archipel
Photo Le Journal

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – La Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) vient d’adopter le Plan Archipel, qui vise à mieux planifier, coordonner et financer la gestion des cours d’eaux, notamment dans le contexte des inondations printanières. 

Le Plan Archipel, qui découle d’une importante consultation menée l’an dernier, repose sur 11 actions métropolitaines. Celles-ci s’articulent autour de deux orientations, a-t-on précisé vendredi, par communiqué. 

La première vise un aménagement résilient de l’archipel montréalais, la CMM souhaitant «accroître la résilience des secteurs urbains et périurbains face aux dynamiques caractérisant les cours d’eau, notamment celles liées aux risques d’inondation», a-t-on mentionné. 

La deuxième orientation concerne un archipel se voulant attrayant et «atteste de l’importance des paysages riverains, des milieux naturels aquatiques et des ressources en eaux en tant que facteurs d’attractivité de la région métropolitaine». La CMM veut notamment faciliter l’accès aux rives et aux cours d’eau, soutenir la conservation des milieux naturels et encourager la pratique d’activités récréatives et touristiques. 

Le Plan Archipel tient compte du Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD) et de ses actions, dont la Trame verte et bleue du Grand Montréal. 

 

Quelques actions ciblées du Plan Archipel: 

  • Mise en place d’outils de suivi des niveaux d’eau et de cartographie des zones inondables 
  • Élaboration de mesures d’aménagement et d’urbanisme favorisant la résilience en zone inondable 
  • Développement d’une stratégie métropolitaine de lutte aux espèces exotiques envahissantes 
  • Appui à des projets de renaturalisation et de reboisement des rives et des plaines inondables des cours d’eau métropolitains et des secteurs sensibles sur le plan hydrique