/sports/hockey
Navigation

LNH: une pénalité mineure en cas de contestation erronée

Wild c. Canadiens
Martin Chevalier / JdeM

Coup d'oeil sur cet article

Une pénalité mineure de deux minutes sera décernée à une équipe lorsque l’entraîneur-chef effectue une contestation erronée d’une décision de l’arbitre, a annoncé la Ligue nationale de hockey (LNH), vendredi.

Cette modification à l’article 38.8 du cahier de règlements de la LNH spécifie que la pénalité en sera une pour avoir retardé le match. De plus, si une contestation de l’entraîneur est refusée à une ou plusieurs reprises lors d’une rencontre, l’équipe de ce pilote recevra une double pénalité mineure de quatre minutes.

Les entraîneurs de la LNH peuvent contester une décision de l’arbitre à tout moment, à l’exception de la dernière minute du match et de la prolongation. Généralement, les révisions de jeu ont lieu à la suite des buts ou des entrées en territoire offensif. Cette modification au règlement entrera en vigueur dès l’amorce de la saison 2019-2020, soit le 2 octobre prochain.