/weekend
Navigation

Bonheur d’occasion

Évelyne Brochu
Photo Agence QMI, Mario Beauregard Évelyne Brochu

Coup d'oeil sur cet article

Comédienne au talent indéniable, Évelyne Brochu a ajouté une corde à son arc avec un nouveau rôle : celui de chanteuse. En compagnie de son ami de longue date, Félix Dyotte, l’interprète de 35 ans nous arrive avec Objets perdus, un premier album lumineux teinté d’influences françaises.

Évelyne Brochu avait suggéré de faire l’entrevue dans le quartier Saint-Henri, où elle habite depuis quelques années avec son conjoint et leur bébé de onze mois, Laurier. « Je trouve qu’il y a un esprit de quartier vraiment tripant ici, dit-elle, attablée à la terrasse du charmant café Club Social PS. Je connais mes voisins, on se dit allô quand on se croise. »

La comédienne ne peut toutefois pleinement profiter des attraits du Sud-Ouest en ce moment, elle qui doit régulièrement faire des allers-retours en France pour tourner la série Paris Police 1900. « Je suis in and out jusqu’en janvier, dit-elle. Heureusement que mon chum et ma mère sont là pour garder Laurier. On réussit à arranger nos horaires. »

Au moment de notre rencontre, Évelyne Brochu n’était de passage que pour quelques jours, le temps de faire la promotion et le spectacle-lancement de son nouveau bébé : l’album Objets perdus. « J’avais hâte de le sortir ! » dit-elle à propos de ce disque qui a été enregistré à l’été 2018.

« J’étais bien enceinte à ce moment-là ! se souvient-elle en riant. C’était dans la canicule. On entrait dans le studio avec la clim. »

Longue amitié

Le projet est vraiment né de sa relation amicale avec l’auteur-compositeur Félix Dyotte. Les deux se sont rencontrés au cégep Saint-Laurent à l’âge de 18 ou 19 ans. Et ils ne se sont jamais lâchés depuis. « J’ai fait des back vocals sur pas mal tous ses albums, dit Évelyne. Quand j’étais au conservatoire, il était venu jouer de la guitare dans mon exercice final de chant. »

Il y a quelques années, l’ancienne copine de Félix a vivement suggéré aux deux amis de faire un album. « Elle trouvait qu’il y avait quelque chose de magique quand nous chantions », dit Évelyne.

Quelques mois plus tard, alors qu’elle était en tournage à Budapest, la comédienne a reçu un message de son ami musicien. « Il me disait qu’il avait réfléchi et qu’il voulait m’écrire un album. On a fait une petite retraite dans un chalet. À partir de ce moment-là, ç’a été de la magie du début à la fin. »

Au fait, les conjoints d’Évelyne et Félix n’ont-ils jamais été jaloux de leur relation ? « On est sortis ensemble quand on avait 20 ans, répond la comédienne. C’est comme réglé depuis belle lurette (rires) ! Ça fait aussi qu’on se connaît d’une façon intime. »

« Je me sens forte »

Évelyne Brochu ne tarit pas d’éloges pour son complice musical. « Je me sens très chanceuse et choyée d’avoir ce gars-là dans ma vie, dit-elle. Des fois, il y a de bonnes histoires d’amour qui peuvent faire de grands albums. Mais de grandes histoires d’amitié qui deviennent des œuvres d’art, je trouve ça encore plus boule­versant, c’est tellement un beau cadeau. »

Le bonheur transparaît sur Objets perdus, qui présente des inspirations allant de Gainsbourg – père et fille –, à Indochine, en passant par les Beatles et les Bee Gees.

« J’étais dans une super passe quand on a fait l’album, dit Évelyne. Je le suis encore. Je me sens forte. Je me sens pleine d’amour. De ce bonheur-là vient un courage. Félix m’a toujours poussée artistiquement. »

Quand son horaire le permettra, quelque part au printemps, Évelyne Brochu montera sur scène, en compagnie de Félix, pour défendre ses nouveaux morceaux. Des passages en Europe sont aussi prévus. « Mon but est que l’album vive », dit-elle.


► Le premier album d’Évelyne Brochu, Objets perdus, est présentement sur le marché. Pour plus d’infos : evelynebrochu.com.