/weekend
Navigation

Pris au piège

<b><i>Les choses humaines</i></b><br>
Karine Tuil, aux Éditions Gallimard, 352 pages
Photo courtoisie Les choses humaines
Karine Tuil, aux Éditions Gallimard, 352 pages

Coup d'oeil sur cet article

L’écrivaine française Karine Tuil signe ici l’un de ses meilleurs romans. Et aussi l’un des meilleurs de la rentrée.

Après avoir effectué un stage à la Maison-Blanche – en même temps que Monica Lewinsky ! – et commencé à écrire des essais féministes, Claire a rencontré le célèbre journaliste politique français Jean Farel. Tant pis s’il avait déjà deux divorces derrière la cravate et 27 ans de plus qu’elle : elle a accepté de l’épouser et pendant un certain temps, ils ont été très heureux ensemble. Et puis est arrivé leur fils Alexandre, ainsi que la lente érosion de leur couple...

Un château de cartes qui s’écroule

On les retrouvera une vingtaine d’années plus tard, Karine Tuil consacrant la première partie – absolument jubilatoire – de son livre à présenter ses principaux personnages.

Jean a aujourd’hui 70 ans, et comme il tenait à offrir à Alexandre un cadre de vie stable, il n’a finalement jamais osé quitter Claire pour aller vivre avec la journaliste qu’il fréquente depuis des années. Il espère même voir sa femme revenir sous peu car trois mois plus tôt, Claire est partie avec Adam Wizman, le professeur de français marié et père de deux filles avec lequel elle souhaite désormais passer le restant de ses jours. Elle estime qu’Alexandre est maintenant largement assez vieux pour pouvoir essuyer sans trop de dommages la séparation ou le divorce de ses géniteurs. Les vrais problèmes surviendront donc une centaine de pages plus loin, lorsqu’une accusation de viol sera portée contre l’un des membres de la famille Farel...

En plus d’être géniale et bien construite, l’histoire est superbement racontée. Bref, un livre à ne surtout pas rater !

Frissons garantis

La neuvième tombe

<b><i>La neuvième tombe</i></b><br>
Stephan Ahnhem, aux Éditions Albin Michel, 672 pages
Photo courtoisie
La neuvième tombe
Stephan Ahnhem, aux Éditions Albin Michel, 672 pages

 

Les choses ne vont vraiment pas bien en Suède ! Carl-Eric Grimås, qui en est le ministre de la Justice, a en effet disparu. Et tout porte à croire qu’il a été enlevé, malgré la vaste équipe de pros qui était chargée d’en assurer la protection. Pendant que la Sécurité nationale tentera de découvrir comment une telle chose a pu se produire, le chef de la police judiciaire de Stockholm demandera à l’inspecteur Fabian Risk (qu’on a déjà croisé dans Hors cadre, le premier tome de cette série) d’enquêter secrètement. Grimås faisant partie de ses bons amis, l’idée serait de le retrouver au plus vite !

Du sang partout !

Pendant ce temps, les choses ne vont guère mieux au Danemark. La femme d’un présentateur-vedette de la télé a été retrouvée assassinée chez elle et bizarrement, son célèbre mari semble lui aussi avoir totalement disparu de la circulation. C’est Dunja Houggard, de la police de Copenhague, qui héritera de l’affaire. La pauvre. Car bien d’autres meurtres ne tarderont pas à suivre.

On s’y est perdu à quelques reprises (plusieurs histoires sont racontées en parallèle, comme celle de cette femme qui se réveillera attachée à une table d’opération) mais au final, ça donne un polar pas si mal.

À LIRE AUSSI CETTE SEMAINE

Putain

Nelly Arcan, aux Éditions du Seuil, 212 pages
Photo courtoisie
Nelly Arcan, aux Éditions du Seuil, 212 pages

 

Tel que le dit le bandeau du livre, « Dix ans après, la réédition attendue d’un livre culte. » Un « dix ans après » qui évoque le suicide de Nelly Arcan, survenu le 24 septembre 2009 à Montréal. Alors si on n’a encore jamais lu l’autofiction qui l’a révélée au grand public, c’est le moment ou jamais ! D’autant plus que ce soir, à la Cinquième Salle de la Place des Arts, le FIL présente le spectacle hommage Nelly & Sylvia.


Obasan

Joy Kogawa, aux Éditions Le livre de poche, 
408 pages
Photo courtoisie
Joy Kogawa, aux Éditions Le livre de poche, 408 pages

 

En Colombie-Britannique, dès que la Seconde Guerre mondiale a éclaté, tous les Japonais qui y vivaient ont été déplacés dans des camps. Et tant pis si, à l’instar des Nakane, ils s’étaient installés au Canada bien des décennies plus tôt. Naomi, qui raconte dans ce roman tout ce que sa famille a dû traverser, nous permet ainsi d’en apprendre beaucoup sur ce pan obscur de l’Histoire.


1000 œuvres incontournables de la littérature

Collectif, aux Éditions Hurtubise, 128 pages
Photo courtoisie
Collectif, aux Éditions Hurtubise, 128 pages

 

Quels que soient les genres littéraires qu’on aime (science-fi, polars, grands classiques, fantasy, théâtre, bandes dessinées, etc.), on pourra découvrir en un clin d’œil 1000 titres qui valent vraiment le détour. Tout comme cet ouvrage coup de cœur, d’ailleurs ! Car une fois qu’on y plonge le nez, il est bien difficile de le lâcher !


Les bonnes choses

Éline Bonnin, aux Éditions de l’Homme, 234 pages
Photo courtoisie
Éline Bonnin, aux Éditions de l’Homme, 234 pages

 

Devenir végétalien doit sûrement réclamer de fortes doses d’imagination, parce qu’il ne doit pas toujours être facile d’improviser chaque semaine plein de recettes variées et faciles à cuisiner ! La chef de cuisine Éline Bonnin nous mâche ainsi un peu le travail en proposant ces 110 recettes qui se réalisent toutes en un tournemain.