/entertainment/music
Navigation

La SOCAN décerne ses prix annuels

Coup d'oeil sur cet article

C’était soir de célébration pour l’industrie de la musique d’ici dimanche, alors que se tenait le 30e Gala de la SOCAN à la Tohu, à Montréal. La SOCAN (Société canadienne des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique) décerne chaque année ses prix honorant les artistes de la chanson qui se sont démarqués dans les 12 mois précédents. Une cinquantaine de trophées Le SOCAN ont été distribués lors du gala.

Diane Juster (prix Empreinte culturelle pour Je ne suis qu’une chanson, popularisée par Ginette Reno), Cœur de pirate (auteure-compositrice de l’année), Gilles Valiquette (prix Hommage), André Gagnon (prix Excellence), Alaclair Ensemble et FouKi (prix Musique hip-hop et rap) et le Festival Western de St-Tite (prix Autorisé à vous divertir) figurent parmi les lauréats de la soirée, au cours de laquelle le groupe Harmonium a été intronisé au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens.

Des classiques

Entre autres pièces qui ont été sacrées Classiques de la SOCAN (parce qu’elles ont tourné plus de 25 000 fois à la radio, NDLR), on retrouve trois titres de Jean Leloup (1990, Isabelle et Cookie), deux de Lili Fatale (Feels et Mimi), Je ne t’aime plus de Mario Pelchat, Je t’oublierai, je t’oublierai de Luc Plamondon, popularisée par Isabelle Boulay, et trois morceaux tirés de la comédie musicale Notre-Dame de Paris (Le temps des cathédrales, Belle et Vivre).

Rappelons que, mercredi, Tizzo et les coauteurs de la pièce On fouette ont remporté les grands honneurs du volet francophone de la 14e édition du Prix de la chanson SOCAN.