/portemonnaie/lifestyle
Navigation

8 gestes éconos et écolos à adopter

Coup d'oeil sur cet article

 Pour reprendre l’introduction de l’émission Dans une galaxie près de chez vous, la Terre se meurt à grands coups de gaz carbonique et de push-push en cacane. 

 Si on ne veut pas se retrouver pris dans un vaisseau spatial aux allures douteuses à la recherche d’une nouvelle planète, il y a quelques petites choses à changer pour faire notre effort. 

 Installer un pommeau de douche économe 

 Selon Hydro-Québec, certains modèles de pommeaux de douche permettraient à une personne vivant seule d’économiser plus de 10 000 litres d’eau en une année et près de 30$ sur la facture annuelle. 

 On parle du prix d’une vingtaine de barres de chocolat en économie. C’est un pensez-y-bien! 

  

 Remplacer sa toilette 

 Le coût initial peut être assez onéreux, mais garnir sa salle de bain d’un nouveau trône peut faire sauver une quantité importante d’eau (et d’argent). 

 Une toilette conventionnelle utilise environ 18 litres d’eau à chaque usage tandis qu’une toilette à double chasse n’en nécessite que 3 à 6 litres. 

 Ça représente une diminution de 50% à 70% de ce précieux liquide à chaque utilisation! 

  

 Laver ses vêtements à l’eau froide 

 Les Québécois seraient au sommet du palmarès en termes de consommation quotidienne d’eau potable au pays. 

 Un habitant de la Belle Province utiliserait 400 litres d’eau par jour comparativement à 329 litres pour les autres Canadiens. 

 Sur cette quantité, une bonne partie servirait à faire du lavage à l’eau chaude, plus coûteux et énergivore que le lavage à l’eau froide. 

 Contrairement à ce que l’on peut croire, ce n’est pas plus efficace. Juste plus cher et moins bon pour la planète. 

 Changer ses ampoules conventionnelles pour des ampoules à DEL 

 Les ampoules à DEL sont comme les superhéroïnes des bulbes. 

 Elles consommeraient jusqu’à 85% moins d’énergie que leurs cousines, les ampoules à incandescence, dureraient plus de 20 ans et offriraient une meilleure qualité d’éclairage. 

  

 Installer des coupe-froid pour l’hiver 

 Durant les interminables mois d’hiver, le chauffage représente jusqu’à 50% de la facture d’électricité. 

 Selon Hydro-Québec, les fuites d’air chaud et l’infiltration d’air froid équivalent à environ 25% des pertes de chaleur dans une chaumière. 

 Lorsqu’on habite un appartement qui n’a pas été rénové depuis la Deuxième Guerre mondiale et que les fenêtres laissent échapper la précieuse chaleur, ça fait mal. 

 Installer des coupe-froid peut être une manière judicieuse d'économiser quelques dollars tout en gelant moins des pieds. 

 Faire ses propres produits nettoyants 

 Selon Équiterre, une famille canadienne utilise entre 20 et 40 litres de produits nettoyants chimiques par année. 

 Au lieu de dépenser à répétition dans des produits nocifs pour l’environnement, on peut concocter soi-même ses produits ménagers à partir d’éléments naturels comme du jus de citron, du vinaigre et de l’eau chaude. 

 Ça fait la job en masse, ça sent bon et ça ne coûte presque rien! 

  

 Utiliser des chiffons lavables au lieu d’essuie-tout en papier 

 Fini le temps où les gros rouleaux d’essuie-tout blancs régnaient en maîtres sur l’univers du ramassage de dégât! 

 Plusieurs compagnies et modèles d’essuie-tout réutilisables ont vu le jour dans les dernières années, dont la marque québécoise KLIIN qui offre une variété de produits faits de fibres naturelles à 100%, lavables jusqu’à 300 fois à la machine et compostables en 28 jours. 

 «C’est vraiment cool et ça se lave super bien!» nous confirme François, fier propriétaire de chiffons lavables et producteur de contenu pour porte-monnaie. 

 Acheter moins de linge et acheter mieux 

 On sait que l’industrie pétrolière est une source de pollution désastreuse pour la planète. 

 Pas très loin derrière se trouve l’industrie du fast fashion ou mode jetable, qui contribue à plus de 10% des émissions de gaz à effet de serre. 

 Miser sur les friperies et les groupes de revente de vêtements sur internet est une manière simple d’économiser et de réduire son empreinte environnementale. 

 En plus, on peut dénicher des pièces uniques comme ce magnifique pull de Noël qu’a arboré François pour l’une de nos capsules.  

Capture d'écran-Crédit: Louis Delisle

 

Suivez-nous sur
les réseaux sociaux