/news/green
Navigation

Climat: des écologistes «bloquent» Washington pour la planète

Climat: des écologistes «bloquent» Washington pour la planète
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Des militants écologistes ont manifesté lundi à Washington à l’appel d’un collectif qui voulait «bloquer» la capitale américaine pour dénoncer la crise climatique et l’inaction des responsables politiques aux États-Unis.

En petits groupes disséminés à différents carrefours de la ville, ils ont perturbé la circulation pendant plusieurs heures pour « rappeler aux gens que ce n’est pas juste Washington, mais la planète entière » qui est en danger, selon une manifestante, Maryan Pollock.

Les rassemblements interviennent alors qu’une soixantaine de dirigeants mondiaux sont à l’ONU lundi pour un sommet sur « l’urgence climatique » censé revigorer l’accord de Paris.

À quelques encablures de la Maison-Blanche, l’organisation Extinction Rebellion (XR) a installé un petit voilier sur la grande avenue de K Street pour symboliser la montée des eaux qui, selon XR, menace la capitale américaine, bordée par le fleuve Potomac.

Plusieurs militants se sont enchaînés au bateau pour empêcher la police de le déplacer, obligeant les forces de l’ordre à utiliser une scie électrique pour les délivrer.

« Nous faisons pression sur les responsables politiques qui doivent se réveiller, car c’est une vraie crise, une urgence », a ajouté Mme Pollock.

La militante réclame notamment la fin des énergies fossiles, l’abandon du plastique et a un conseil pour que chaque Américain lutte à son niveau contre le réchauffement climatique: « Arrêtez d’acheter sur Amazon! », lance-t-elle.

Le géant de la distribution en ligne, qui a bâti son succès sur un énorme réseau logistique de transport routier pour assurer des livraisons de plus en plus rapides, est un gros producteur de gaz à effet de serre, « les principaux coupables du changement climatique ».

Ethan Rooney, 29 ans, demande de son côté que l’administration américaine « mette beaucoup d’argent dans les infrastructures écologiques et les énergies renouvelables ».

La manifestation est restée bon enfant malgré quelques tensions avec les policiers entourant le voilier.

Kathy Gardner, qui contemple la scène un gobelet de café à la main, affirme comprendre les manifestants et l’urgence climatique. « Ça n’a que trop tardé, dit-elle, je crois en la science et je comprends la nécessité de sauver la planète ».