/news/currentevents
Navigation

Meurtres prémédités : Ugo Fredette présentera une défense

La Couronne a clos sa preuve lundi

Le Honda CR-V qu’aurait volé Ugo Fredette à un septuagénaire après l’avoir tué a été passé au peigne fin par une biologiste judiciaire, qui a conclu que la victime avait été battue avant d’être placée dans son véhicule.
Photo courtoisie de la Cour Le Honda CR-V qu’aurait volé Ugo Fredette à un septuagénaire après l’avoir tué a été passé au peigne fin par une biologiste judiciaire, qui a conclu que la victime avait été battue avant d’être placée dans son véhicule.

Coup d'oeil sur cet article

Ugo Fredette présentera une défense, a annoncé son avocat ce lundi, juste après que la Couronne ait clos sa preuve au procès de l’homme accusé de deux meurtres prémédités.

Ugo Fredette, Accusé
Photo Facebook
Ugo Fredette, Accusé

«Nous allons en présenter une», a lancé son avocat Louis-Alexandre Martin aux jurés, ce lundi au palais de justice de Saint-Jérôme. 

Le criminaliste s’est toutefois gardé d’annoncer au jury ce qu’il compte plaider, ni combien de témoins il compte faire entendre. Les jurés ne savent pas non plus si l’accusé s’avancera lui aussi à la barre. 

Lors d’une précédente audience, la juge Myriam Lachance avait rappelé que l’accusé de 43 ans n’était pas obligé de présenter de défense, puisque c’est à la Couronne à faire la preuve que les crimes qui lui sont reprochés ont été commis, et ce «hors de tout doute raisonnable». 

Cette annonce de la défense est survenue juste après que la poursuite ait fait témoigner la biologiste judiciaire qui a expertisé le véhicule que Fredette aurait volé à un septuagénaire après l’avoir tué, lors de sa cavale avec un enfant de six ans. 

Analyse de sang

Le crime serait survenu le 14 septembre 2017, à une halte routière de Lachute. Quelques heures plus tôt, l’accusé de 43 ans aurait tué sa conjointe Véronique Barbe dans leur résidence de Saint-Eustache, en présence d’un enfant de 6 ans. 

Selon les analyses de l’experte Maria Fiorillo, M. Lacasse a été battu à l’extérieure de son véhicule Honda CR-V avant d’être ramené à l’intérieur. 

«[Yvon Lacasse] saignait déjà quand il a pris place dans la voiture, il n’y a pas d’évidences qu’il a été frappé à l’intérieur, a-t-elle dit Il y avait une mare de sang entre les deux bancs à l’avant. La forme suggère que M. Lacasse était en position basse.» 

On ignore toutefois si la victime était encore vivante à ce moment-là. 

Coup de pied au visage

Le corps avait été retrouvé six jours plus tard dans un boisé. Le corps était dans un état de putréfaction avancée avec une partie des jambes manquantes, fort probablement arrachée par des animaux. 

Un pathologiste judiciaire avait conclu que l’aîné était décédé d’un traumatisme contondant, compatible avec un coup de pied au visage, alors qu’il était au sol. 

Le sang de M. Lacasse a été retrouvé sur les vêtements de l’enfant de 6 ans qui aurait été amené par l’accusé lors de sa cavale, ce qui avait provoqué le déclenchement d’une alerte Amber. 

Après ce meurtre allégué, Fredette se serait rendu avec l’enfant jusque dans l’est de l’Ontario, où il a finalement été arrêté, le lendemain des meurtres allégués. 

Le procès se poursuivre jeudi, avec la déclaration d’ouverture de la défense. La Couronne est représentée par Mes Steve Baribeau, Karine Dalphond et Alexis Marcotte-Bélanger.