/lifestyle/beautyfashion
Navigation

Dans la garde-robe de... Mariloup Wolfe

Coup d'oeil sur cet article

L’actrice et réalisatrice a subtilement peaufiné son style au fil des années. Le look jeans-t-shirts-Converse-tuques basculées à l’arrière de la tête, c’est très Mariloup. Cependant, pour nous accueillir, elle avait enfilé un nouvel élément clé à son look signature. « J’adore les robes et j’en ai plusieurs. C’est si facile à coordonner, une robe, et en plus, elles sont si confortables », lance-t-elle.

« D’ailleurs, lorsque je fais de la télé, je me paye la traite. Lorsque j’ai débuté dans la réalisation, mes looks détonnaient un peu. Je me suis donc ajustée, question d’avoir le look de l’emploi. On ne m’a jamais rien dit, mais je voulais bien représenter mon poste d’autorité et éviter les fausses perceptions. Lorsque je suis invitée à une émission, je fais donc fi des commentaires et m’amuse avec mes looks et mon maquillage », ajoute Mariloup.

L’an dernier, elle a accepté l’invitation de San Francisco de développer une collection éponyme à son image, teintée d’une touche bohème et chic. Mariloup n’en est pas à sa première incursion dans l’univers des collections capsules. Elle avait apposé son nom à deux collections Thyme Maternité, une alors qu’elle était enceinte et l’autre à la suite de son accouchement, en plus d’une collaboration avec l’école de parachutisme Voltige qui était disponible chez L’Aubainerie.

« Cette fois, j’ai été une éditrice-styliste. J’ai scanné ma garde-robe et j’ai déterminé ce que j’aimais et ce qu’il me manquait. Avec l’équipe de San Francisco, j’ai composé une collection d’une quarantaine de pièces qui sont mon interprétation des tendances selon mes goûts. Je suis très contente des touches de moutarde qui parsèment la collection, car c’est ma couleur favorite », explique Mariloup.

À l’agenda de Mariloup

  • Elle a lancé une collection capsule pour la bannière San Francisco, disponible en boutique et sur le site transactionnel bsf.ca.
  • Son nouveau film Jouliks sera en salle le 1er novembre 2019.
  • Elle a réalisé pour le Club illico la série Mon fils, mettant en vedette Élise Guilbault et Antoine L’Écuyer, qui sera diffusée en 2020.

« J’ai acheté cette robe en ligne, car elle a attiré mon attention. Quand je l’ai reçue, je n’ai eu qu’à la faire raccourcir. Là, je n’attends qu’une occasion de la porter. Je la porte en primeur pour vous ! » raconte Mariloup.

Photo Chantal Poirier
  • Baskets CONVERSE

« J’ai un faible pour les pièces féminines et pratiques. Alors que la jupe est décorée de poches appliquées, le chandail a de jolis poignets et est orné de gros boutons », précise-t-elle. « J’ai une collection de Converse de toutes les couleurs. »

Photo Chantal Poirier
  • Chandail et jupe MARILOUP WOLFE chez SAN FRANCISCO
  • Baskets CONVERSE

« C’est probablement ma pièce préférée de la collection. C’est une robe, la matière est extensible, la coupe est cintrée, elle a des manches et l’imprimé à carreaux est cool », énumère Mariloup.

Photo Chantal Poirier
  • Tuque BIZOU
  • Robe MARILOUP WOLFE chez SAN FRANCISCO
  • Blouson H&M
  • Bottillons L’INTERVALLE

« Eh oui, une autre robe ! C’est mon vêtement fétiche, car il est si passe-partout. Outre le fameux jean-t-shirt, je ne porterais que des robes », affirme-t-elle.

Photo Chantal Poirier
  • Boucles d’oreilles, robe et bottillons MARILOUP WOLFE chez SAN FRANCISCO

« J’ai voulu inclure des touches d’imprimé animalier à ma collection. On en retrouve beaucoup sur mes bijoux et sur ce vêtement. Je crois que le look sera aussi beau si j’opte pour une taille XL pour un style oversize », précise Mariloup.

Photo Chantal Poirier
  • Chandail MARILOUP WOLFE chez SAN FRANCISCO
  • Jean G-STAR
  • Chaussures ZARA

À l’instar de toutes les photos de ce genre qui défilent sur Instagram, Mariloup a à son tour interprété le look avec un grand châle. « Tout l’univers Instagram et influenceurs m’inspire et m’intrigue. J’ai une idée qui se trame », confie la réalisatrice.

Photo Chantal Poirier
  • Lunettes RAY-BAN
  • Boucles d’oreilles, châle, jean, sac banane et bottillons MARILOUP WOLFE chez SAN FRANCISCO
  • T-shirt ANTHROPOLOGIE
  • Blouson MARRAKECH

3 questions mode à Mariloup

Quelle est votre approche vestimentaire ?

J’aime casser les looks. J’ai un assortiment de vestes kaki à l’allure utilitaire et de baskets Converse que j’agence avec des pièces plus féminines. J’aime être coquette, mais pas sexy. J’ai aussi tendance à tout garder. J’ai encore les vêtements de ma mère. Ils sont bien rangés, car ils ont une valeur sentimentale. Il m’arrive d’enfiler un morceau qui lui ait appartenu.

Avez-vous un look de gala que vous n’assumez plus et un dont vous êtes particulièrement fière ?

À l’époque de Ramdam, j’ai porté des looks qui me font sourire aujourd’hui. Certains n’avaient juste pas de bon sens ! Je pense à ma robe jaune ou encore la blanche au décolleté asymétrique. J’ai plus de looks dont je suis fière, dont mes robes Marie Saint Pierre et Anomal Couture.

Mauvais coups

Photo d'archives, Agence QMI

 

Photo d'archives, Agence QMI

Bons coups

Photo d'archives, Agence QMI

 

Photo d'archives

Êtes-vous une grande magasineuse ?

Disons que je suis redevenue une magasineuse avec internet, c’est moins énergivore et tu n’as pas à trouver de stationnement. Parfois, le soir, je me mets au lit et je surfe sur mes boutiques préférées. Je clique sur les pièces que j’aime. Les photos sont souvent si belles. C’est si facile de les mettre « dans le panier ». Et hop !, tu les reçois quelques jours plus tard. Je suis la cliente parfaite, car lorsque ça ne fait pas, c’est rare que je retourne, alors je finis par donner ces pièces à des amies. Mais sous les conseils de mon comptable, je me suis un peu calmée.

Ses bonnes adresses