/news/health
Navigation

Des drones pour sauver des vies dans les hôpitaux

Coup d'oeil sur cet article

Le Centre universitaire de santé McGill (CUSM) a mené des tests avec des drones, mardi, dans l'optique de recourir un jour à ces appareils pour transporter du matériel médical, comme un défibrillateur ou des produits sanguins.  

TVA Nouvelles se trouvait sur le toit de l’Hôpital général de Montréal pour assister à l’atterrissage d’un drone chargé de faux produits sanguins, mardi midi.  

Le projet-pilote, chapeauté par le CUSM et auquel participe Héma-Québec, sert à déterminer comment il pourrait être possible de transporter des produits sanguins, par exemple «en cas de désastre majeur qui pourrait affecter les routes entre Héma-Québec, situé dans l’arrondissement de Saint-Laurent, et les hôpitaux», a indiqué la spécialiste en médecine d’urgence Valérie Homier.  

Le contenant de transport a été développé par un expert d’Héma-Québec. Il permet de maintenir sous une constante surveillance la température des produits sanguins qu’il contient.  

Si le projet fonctionne bien, il pourrait toutefois falloir encore quelques années avant de pouvoir le mettre en application dans des situations réelles.  

Des drones sont déjà utilisés à des fins médicales en Europe et en Ontario.