/sports/opinion/columnists
Navigation

KK vaudra-t-il son poids?

MATCH-INTRA-�QUIPE-DU-CH
Photo d'archives, Agence QMI Jesperi Kotkaniemi est un bel espoir et il ne doit rien tenir pour acquis.

Coup d'oeil sur cet article

J’ai l’habitude d’observer davantage les jeunes vétérans lors des camps d’entraînement et du côté des Canadiens, Jesperi Kotkaniemi retient mon attention. Il est encore tôt, mais avant le match d’hier, j’étais sceptique.

J’ai d’abord tiqué au début du camp lorsque j’ai appris qu’il avait ajouté près d’une quinzaine de livres à sa charpente. C’est beaucoup. J’ai vu ça souvent au cours de ma carrière, tout comme l’inverse. Par exemple Charles Hudon, qui a perdu près de 15 livres.

Ce sont les deux cassettes qu’on entend le plus souvent lors des camps préparatoires. Certains joueurs, comme Kotkaniemi, veulent être plus forts physiquement et plus solides. D’autres, comme Hudon, veulent être plus rapides. Ils s’entraînent donc en conséquence, mais parfois ils en font peut-être un peu trop.

Personnellement, j’aime mieux lorsque les changements sont plus graduels, car si tu es arrivé à la LNH d’une certaine façon, le format initial n’est pas si mauvais. Bien sûr, KK devait se renforcir, mais j’espère seulement qu’il va réussir à gérer son « nouveau » corps, et ce n’est pas évident.

Pour moi, les meilleurs exemples de jeunes joueurs talentueux qui se sont bien développés physiquement sont Vincent Lecavalier et Jonathan Huberdeau. Ils se sont bien entraînés et ils ont laissé leur corps mûrir avec les années. Ils n’ont pas sauté les étapes et tu ne peux pas sauter les étapes.

Si KK est trop lourd, je suis convaincu qu’on va travailler en gymnase avec lui, mais l’autre cassette que je ne veux pas entendre, c’est qu’il est jeune, qu’il n’a que 19 ans. Je ne m’attends pas à ce que KK vire la ligue à l’envers cette année. Qu’il soit plus solide, d’accord, mais je veux voir une meilleure production offensive et plus de constance de sa part.

Dans le top six ?

Avant le match d’hier, il n’avait rien cassé au camp d’entraînement. Peut-être que Claude Julien et Marc Bergevin auront des décisions à prendre concernant son temps de jeu. A-t-il vraiment sa place sur les deux premiers trios ?

Je trouve que KK joue avec le feu. Après leur saison recrue, les jeunes tiennent souvent des choses pour acquises et j’espère que ce n’est pas le cas. La fameuse guigne de la deuxième année ne se produit pas par hasard. Kotkaniemi n’est pas encore un joueur bien établi dans la LNH.

Il y a plusieurs vétérans dans l’équipe, mais qu’il le veuille ou non, les yeux sont tournés vers lui et il a tout avantage à livrer la marchandise. Si tu commences ta saison en répondant à des questions axées sur ce qui ne va pas ou si tu as espoir de t’en sortir, ça t’ajoute de la pression.

Peu importe comment il s’est préparé, je veux le voir manger les bandes et s’imposer. Il est un bel espoir et il doit franchir une autre étape. On a vu trop de jeunes plafonner chez le Canadien depuis quelques années.

Du positif

Je ne prédis pas que le Canadien sera dans les séries éliminatoires en avril 2020, mais on voit quand même des choses intéressantes. Les leaders sont les leaders et Brendan Gallagher prêche par l’exemple.

Chez les jeunes, Ryan Poehling a démontré une belle maturité, mais sa commotion cérébrale le place à l’écart du jeu. Comme le malheur des uns fait le bonheur des autres, celui qui risque d’en profiter est Nick Suzuki. Il déborde de confiance, celui-là. J’aime bien aussi le défenseur de 20 ans Cale Fleury.

Il a une bonne tête de hockey et il me rappelle Andrei Markov à ses débuts. Je ne dis pas qu’il va avoir la même carrière, mais c’est le genre d’image qu’il projette. Il n’est pas loin d’un poste à Montréal.

entrefilets

Lehkonen plafonne

MATCH-INTRA-�QUIPE-DU-CH
Photo PIerre-Paul Poulin

Artturi Lehkonen est un autre joueur qui devrait en donner plus sur le plan offensif, mais il semble plafonner. Il n’a pas été impressionnant au camp et comme le Canadien n’a pas un gros premier trio, ça va prendre la contribution de chaque joueur pour participer aux séries éliminatoires. Le Finlandais de 24 ans a tout de même certaines aptitudes offensives et il arrive à un moment décisif de sa carrière.

Bon départ de Kinkaid

MATCH-INTRA-�QUIPE-DU-CH
Photo Agence QMI, Marc Desrosiers

Le premier match d’un gardien de but avec une nouvelle équipe est toujours important, même au mois de septembre, et Keith Kinkaid a livré la marchandise avec un jeu blanc contre les Sénateurs d’Ottawa. C’est bon de pouvoir rallier les coéquipiers, les partisans et les dirigeants à sa cause dès le début.

Cayden Primeau

MATCH-INTRA-�QUIPE-DU-CH
Photo Agence QMI, Dominick Gravel

Sans surprise, le gardien Cayden Primeau a été remis au Rocket de Laval, mais j’ai adoré ce que j’ai vu de lui. Il a tout pour réussir et j’espère que Joël Bouchard le fera jouer très souvent. Il n’aura aucun problème à jouer dans la Ligue américaine. Il lui reste à s’adapter au rythme du hockey professionnel. C’est dommage pour Charlie Lindgren et Michael McNiven, mais leur avenir dans la LNH n’est probablement pas à Montréal.

Carey Price

MATCH-INTRA-�QUIPE-DU-CH
Photo Agence QMI, Steve Madden

Les camps d’entraînement ne sont pas la tasse de thé de Carey Price et il a connu une sortie difficile contre les Panthers, jeudi. Habituellement très fort techniquement, Price semblait un peu perdu, mais il est le dernier de mes soucis. Le plus important, c’est qu’il soit en bonne condition physique. Il a amplement le temps de faire les ajustements techniques avec Stéphane Waite avant le début de la saison.

– Propos recueillis par Gilles Moffet