/opinion/columnists
Navigation

Le PLC et le Québec

Coup d'oeil sur cet article

On commence à s’en rendre compte : si le Parti libéral demeure compétitif dans le cadre des présentes élections, c’est à cause du Québec. D’un sondage à l’autre, Justin Trudeau y fait la course en tête.

À plusieurs, cela semble paradoxal. Le Québec, en ce moment, renoue avec le nationalisme. La loi 21 est plébiscitée. Le grand nombre se réjouit de la fierté retrouvée associée au gouvernement Legault.

Trudeau

Comment Justin Trudeau peut-il être en bonne position dans les sondages, alors ? Faut-il accuser les Québécois d’incohérence collective, comme au temps où ils votaient pour Trudeau père et Lévesque en même temps ?

Les choses sont plus compliquées.

Si les libéraux sont en première place, ils ne dominent pas pour autant le Québec. Ils profitent de la division du vote des Québécois francophones, et même, du vote des nationalistes. Les uns votent pour le Bloc, les autres pour les conservateurs ou encore pour le NPD et même pour le Parti vert. La tendance lourde pousse à s’enfermer dans son idéologie. Mais notre système électoral est bipartite et le PLC en profite.

Écoutez Les idées mènent le monde, une série balado qui cherche a éclairer, à travers le travail des intellectuels, les grands enjeux de sociétés.

Le problème, c’est qu’une fois réélu, le PLC continuera de mener une politique radicalement anti-québécoise. Il cache à peine sa volonté de casser la loi sur la laïcité, par exemple.

Bloc

Ceux qui veulent congédier les libéraux ne peuvent pas s’éparpiller à l’infini et doivent faire preuve de discernement. Dans la grande région de Québec, ce sont les conservateurs qui semblent en meilleure situation de les battre.

Dans les 450 et ailleurs, c’est le Bloc qui peut l’emporter. D’ailleurs, depuis le début de la campagne, c’est ce dernier qui révèle le plus grand potentiel de croissance. Il semble sur une bonne lancée et peut même espérer la balance du pouvoir, en cas de gouvernement minoritaire.

Il se pourrait que cette possibilité en convainque certains de le rallier.