/news/elections
Navigation

Scheer veut réduire les impôts des PME et leur paperasse

Scheer veut réduire les impôts des PME et leur paperasse
Photo Agence QMI, Joël Lemay

Coup d'oeil sur cet article

Le chef conservateur Andrew Scheer promet d’alléger le fardeau fiscal et bureaucratique des propriétaires de petites et moyennes entreprises s’il est porté au pouvoir.

Pour ce faire, il s’engage à abroger une série de mesures décriées par plusieurs entrepreneurs et introduites par le gouvernement Trudeau en 2017 sous la réforme fiscale du ministre des Finances Bill Morneau.

«Même si les conservateurs canadiens et des leaders entrepreneuriaux ont eu des succès partiels pour contrecarrer cette attaque, certains de ses effets nocifs demeurent encore à ce jour», a dit M. Scheer mardi au cours d’un arrêt de campagne à Thorold, en Ontario.

Le gouvernement Trudeau avait, face à la levée de boucliers de propriétaires de PME, assoupli les modifications fiscales qu’il proposait. Au cœur des contestations se trouvait l’augmentation de la taxation des revenus de placements passifs des entreprises, qui comprennent notamment des placements boursiers ou des revenus locatifs.

Mardi, M. Scheer a aussi promis de réduire de 25 % les règlements fédéraux qui font en sorte, selon lui, que les propriétaires de PME doivent remplir une tonne de paperasse.

«Nous voulons éliminer [les règles] qui sont purement inutiles», a-t-il expliqué.

Il n’a toutefois pas indiqué nommément quels règlements il comptait cibler. Les conservateurs veulent d’abord mener un exercice de révision.

«Nous avons une bonne idée des règlementations [...] qui peuvent être désuètes, mais nous voulons impliquer dans la discussion des experts qui pourront nous aider à nous assurer de garder les règlementations qui procurent un certain bénéfice aux Canadiens», a dit M. Scheer.