/travel/destinations
Navigation

Une plage semi-sauvage à découvrir

Une plage semi-sauvage à découvrir
Photo Jacques Lanctôt

Coup d'oeil sur cet article

 Si vous voulez profiter pleinement de votre séjour dans la région de Viñales, après les nombreuses randonnées en montagne, dans les grottes et parmi les plantations de tabac, je vous propose un séjour à la mer, sur une petite plage plus ou moins connue d’environ cinq kilomètres, dans la province de Pinard del Rio.  

 Cayo Jutias se trouve à une soixantaine de kilomètres de Viñales, du côté du golfe du Mexique, où abondent les récifs de corail. Malheureusement, le chemin est en très mauvais état et ce qui ne prendrait normalement qu’environ une demi-heure nécessitera un bon deux heures, à moins d’y aller en jeep 4x4. Heureusement, lorsque vous arriverez à destination, vous serez récompensés, car l’endroit est magique. Et vous vous direz qu’il est peut-être préférable que la route demeure si mauvaise, car on ne risque pas ainsi d’être envahi par des autocars remplis de touristes avides d’exotisme. Vous pouvez réserver justement sur place, à Viñales, un transport adéquat, en vous renseignant auprès de la casa particular où vous logez. Les tarifs sont des plus raisonnables, soit une quinzaine de CUC en taxi collectif pour l’aller-retour.   

Une plage semi-sauvage à découvrir
Photo Jacques Lanctôt
Une plage semi-sauvage à découvrir
Photo Jacques Lanctôt

  

 Cayo Jutias est une petite île qui fait partie de l’archipel des Colorados et qu’on a reliée au continent par une route qu’on a mal entretenue par la suite. On n’y trouve aucun hôtel, mais quelques installations pour se restaurer. Je vous conseille la langouste (10, 12 et 15 CUC, selon la grosseur), fraîchement cueillie de la mer juste en face. Le cuisinier, qui la prépare devant vous sur charbon de bois, ne la laissera jamais trop cuire et il vous la servira bien juteuse.   

Une plage semi-sauvage à découvrir
Photo Jacques Lanctôt

  

 On peut louer des parasols et des transats à peu de frais et le personnel est des plus cordial. Pour tous ceux et celles qui sont allergiques aux activités de groupe, c’est l’endroit rêvé pour le farniente et la promenade sur une plage de sable fin. La mer y est d’une transparence cristalline. Profitez-en pour vous adonner à la plongée en apnée (snorkeling) dans des eaux turquoise qui virent au rose vers la fin de l’après-midi. Vous serez surpris pas la grande abondance de poissons de toutes les couleurs.   

  

Une plage semi-sauvage à découvrir
Photo Jacques Lanctôt

  

 Si vous vous sentez une âme d’explorateur et préférez la solitude, n’hésitez pas à vous éloigner de la «civilisation», à la découverte de petites plages désertes, bordées de mangroves. C’est là, dans ces eaux transparentes et peu agitées, que vous verrez de nombreuses étoiles de mer.   

 Les chauffeurs de taxi préfèrent retourner à Viñales de jour, soit vers 16h, en raison du mauvais état de la route. À moins que vous ne préfériez camper sur la plage, ce qui est toujours possible, si vous êtes organisé en conséquence. Nuit étoilée assurée.