/news/health
Navigation

Une urgence transformée en clinique de proximité à Trois-Rivières

Coup d'oeil sur cet article

TROIS-RIVIÈRES – L'urgence du centre Cloutier-du Rivage, dans le secteur Cap-de-la-Madeleine à Trois-Rivières, perdra son titre pour devenir une clinique de proximité, au grand bonheur des urgentologues.

En effet, 30 des 33 urgentologues du Centre intégré universitaire de santé et services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) se sont prononcés en faveur de la réorganisation proposée. À terme, ce sont des infirmières praticiennes spécialisées (IPS) qui recevront les patients au centre Cloutier-du Rivage

«Ça fait des années qu'on en parle. Dans les faits, depuis 2010, ce n'est plus une urgence au sens où on l'entend», a commenté le chef de département de médecine d'urgence, le docteur Olivier Roy.

Comme 80 % des patients qui se présentent à Cloutier-du Rivage sont considérés comme des cas mineurs, les médecins sont convaincus qu'ils seront plus utiles à traiter des cas vraiment urgents dans d'autres centres d'urgence.

Maintenir ouverte l'urgence au nom du vieillissement de la population n'est pas une option qui tient la route, ont-ils ajouté, en faisant valoir que les personnes âgées seraient plus enclines à utiliser le transport adapté ou l'ambulance pour faire le trajet.

Ce sont les médecins de cliniques familiales qui superviseront les IPS. Le docteur Pierre Martin, du GMF du secteur Cap-de-la-Madeleine, n'hésitera d'ailleurs pas à prendre son tour de garde, surtout que les pathologies mineures ne sont pas la spécialité des urgentologues.

«L'équipe médicale ne sent pas qu'elle a l'expertise pathologique de première ligne. C'est plus pour les médecins de famille», a souligné le docteur Roy.