/world/middleeast
Navigation

Pétrole iranien: Pékin dénonce les sanctions américaines

UAE-US-DIPLOMACY-POMPEO
AFP

Coup d'oeil sur cet article

La Chine a dénoncé jeudi les sanctions annoncées la veille par les États-Unis contre des entreprises chinoises accusées d'avoir transporté du pétrole iranien en dépit de l'embargo américain.

«La Chine exprime son fort mécontentement et son opposition résolue aux sanctions imposées par les Etats-Unis à des entreprises et des particuliers chinois», a déclaré devant la presse le porte-parole de la diplomatie de Pékin, Geng Shuang.

«En dépit des droits et intérêts légitimes de toutes les parties, les États-Unis agitent gratuitement le bâton des sanctions, ce qui constitue une violation grossière des normes fondamentales des relations internationales», a ajouté M. Geng.

Le porte-parole a averti que Pékin prendrait «les mesures nécessaires» pour défendre les droits de ses entreprises.

Les États-Unis ont imposé mercredi des sanctions contre des sociétés chinoises et leurs dirigeants accusés de «transporter sciemment du pétrole depuis l'Iran» en «violation» de l'embargo américain, a annoncé le chef de la diplomatie Mike Pompeo.

Lors d'un discours à New York, le secrétaire d'État a expliqué qu'il s'agissait d'un début de mise en œuvre de la menace de Donald Trump, qui a promis mardi à la tribune de l'Assemblée générale de l'ONU de «durcir» les sanctions «aussi longtemps que l'Iran gardera un comportement menaçant».

«Nous disons à la Chine, et à tous les pays: sachez que nous allons sanctionner toute violation de nos sanctions visant chaque activité», a ajouté M. Pompeo.

Il n'a pas cité les sociétés et personnes visées par ces mesures punitives, qui s'ajoutent à une longue liste de sanctions contre l'économie iranienne et en pleine guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis.