/news/green
Navigation

[EN IMAGES] Près d'un demi-million de personnes marchent pour le climat à Montréal

Coup d'oeil sur cet article

 MONTRÉAL | Près d'un demi-million de personnes ont envahi les rues de Montréal à l'occasion de la grande marche pour le climat, selon une estimation des organisateurs. Il s'agirait du plus grand rassemblement de l'histoire du Québec.  

 • À lire aussi: La marche pour le climat aux quatre coins de la planète  

 • À lire aussi: Justin Trudeau a rencontré Greta Thunberg, qui réclame plus  

 « Non seulement on est la plus grosse manifestation de l’histoire du Québec, mais on est la plus grosse manifestation de la semaine dans le monde », a annoncé à la foule François Geoffroy, du collectif La Planète s’invite au Parlement. La police n’a pas donné de chiffre officiel.        

 « On est au moins 500 000 », s’est félicitée Greta Thunberg en s’adressant à la foule. « Vous pouvez être fiers de vous ! »La jeune femme a estimé que « plusieurs millions » de personnes ont manifesté partout dans le monde vendredi. « Nous continuerons à le faire jusqu’à ce qu’ils nous écoutent », a-t-elle prévenu sous les ovations.      

 La jeune Suédoise a estimé que la mobilisation de vendredi dernier, lors de la précédente « grève pour le climat », avait réuni « plus de 6,6 millions de personnes » dans le monde, selon les derniers chiffres disponibles. Les organisateurs parlaient jusqu’à présent de plus de quatre millions de personnes pour ce « Friday for future ». 

Le départ de la marche a été donné aux alentours de 12 h 50, une cinquantaine de minutes après le départ prévu, à partir du monument sir George-Étienne Cartier, au pied du parc du Mont-Royal.           

AFP

 La marche, d'une longueur de plus de 4 km à un certain moment, s'est terminée au bord du fleuve, à l’entrée de l’autoroute Bonaventure.                         

 Une manifestation anticapitaliste est prévue pour 20 h 30 au Square Victoria, selon des sources de l'Agence QMI. Des anarchistes qui représentent le mouvement «Black Block» seraient déjà présents et lanceraient des cônes au milieu de la rue afin de bloquer le passage aux véhicules.      

  

 -Avec l'AFP  

 «Ce qu’ils ont dit» à propos des marches pour le climat     

 Justin Trudeau, chef du Parti libéral du Canada «Je l’ai reconnu qu’il faut en faire plus. Les changements climatiques sont bien réels. Nous devons tous en faire plus. Plus on attend, plus les choses s’aggravent. Disons-nous les vraies choses, on n'a plus de temps à perdre.»   

  •  Andrew Scheer, chef du Parti conservateur          

 «C’est inspirant de voir autant de personnes, particulièrement les jeunes, exprimer leurs craintes pour cet enjeu important. [...] Ils réalisent aujourd’hui que le plan de Justin Trudeau ne fonctionne pas.»          

  •  Jagmeet Singh, chef du Nouveau Parti démocratique          

 «Ce que je veux dire à la jeunesse, ce que je veux dire aux Canadiens, c’est que monsieur Trudeau a promis en 2015 de ne pas construire un pipeline. Maintenant il a acheté un pipeline. Comment peut-on croire monsieur Trudeau? Il n’est pas un leader en matière de changement climatique.»          

  •  Yves-François Blanchet, chef du Bloc québécois          

 «C’est le "fun" que [les jeunes] puissent être à la fois déterminés à dénoncer l’urgence [climatique], mais quand même rester festifs. [...] Je trouve ça absolument extraordinaire. Il y a toute une génération dans la rue et j’espère que demain ça va avoir un peu changé quelque chose.»          

  •  Elizabeth May, chef du Parti vert du Canada          

 «Ce n’est pas un moment de vedettariat pour moi. C’est un moment pour donner notre appui aux jeunes. [...] C’est un moment de crise, d’urgence climatique.»     

 VOYEZ EN VIDÉO LES IMAGES DE LA MARCHE