/news/green
Navigation

Marche pour le climat: les politiciens ne sont pas les bienvenus

Coup d'oeil sur cet article

La présence de Justin Trudeau et de nombreux politiciens à la marche pour le climat soulève l’indignation de manifestants puisque l’un des objectifs est de dénoncer l’inaction des gouvernements. 

« L’hypocrisie de ce geste est flagrante. Vous protestez avec nous contre le pipeline Trans Mountain que vous avez acheté avec l’argent des [contribuables], contre les millions de dollars de subventions que le gouvernement donne aux pétrolières et aux gazières. En d’autres termes, vous manifestez contre vous-mêmes », a dénoncé sur sa page Facebook le mouvement étudiant La planète s’invite à l’Université, l’un des organisateurs de la marche. 

Les partis politiques fédéraux, sauf le conservateur Andrew Scheer et Maxime Bernier, du Parti populaire, ont annoncé leur présence à des événements pour le climat. Jagmeet Singh, du Nouveau Parti démocratique, sera cependant à Victoria en Colombie-Britannique. 

La jeune militante suédoise Greta Thunberg aurait refusé de marcher aux côtés de politiciens, selon les organisateurs. 

Profil bas 

Des manifestations ont lancé un appel aux politiciens de faire profil bas, lors de la marche au centre-ville de Montréal. 

« Écoutez les plaidoyers de chaque manifestant ; lisez leurs pancartes ; prenez en note leurs idées et frustrations [...]. Ce n’est pas une parade. C’est un appel à l’action », écrit l’un d’eux sur la page Facebook du grand rassemblement. 

D’autres affirment avoir l’intention de huer les leaders politiques pour dénoncer leur inaction face à l’urgence climatique.