/portemonnaie/entrepreneurship
Navigation

Une entreprise québécoise lance un sac de voyage hors du commun

Une entreprise québécoise lance un sac de voyage hors du commun
Courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Un backpack modulable conceptualisé au Québec qui permet aux voyageurs de personnaliser leur monture. C’est l’idée originale qu’ont eue trois entrepreneurs de Saint-Jean-sur-Richelieu en lançant Owly Packs il y a deux ans.

Le concept est simple : «On offre un sac de voyage de 50 litres auquel on peut ajouter des accessoires, comme une glacière qui s’attache dans le bas, de petits sacs sur les côtés ou une tente hamac capable de se monter aussi bien au sol que dans les airs», résume David Desmarais, cofondateur de l’entreprise et responsable du design et de l’innovation.

«Les clients peuvent acheter chaque article séparément et ainsi avoir un sac qui répond à leurs besoins».

Après deux ans de travail acharné, David, sa copine Audrey-Anne Langevin et leur partenaire d’affaires David Bissonnette ont lancé leur campagne de sociofinancement le 26 septembre dernier.

«On espère vraiment que les gens vont triper sur le produit. On a tellement mis d’effort là-dedans!», affirme David Bissonnette, chargé du développement technologique.

Audrey-Anne Langevin, David Desmarais et David Bissonnette
Courtoisie
Audrey-Anne Langevin, David Desmarais et David Bissonnette

 

De backpackers à entrepreneurs

C’est durant un voyage que David Desmarais a eu l’idée.

«J’étais en Australie et, faute d’argent et de matériel de camping, je me suis ramassé à dormir par terre dans des parcs avec mon backpack comme seul allié. Je me réveillais toujours trempé par la rosée du matin en grelotant».

Il a alors imaginé un sac à dos multifonction capable de se transformer en tente ou en hamac.

Une entreprise québécoise lance un sac de voyage hors du commun
Courtoisie

Avec l’aide de sa copine, qui s’occupe de l’administration et des réseaux sociaux, l’ancien conseiller aux ventes a élaboré un prototype de sac.

«On s’est acheté une petite machine à coudre et Audrey-Anne a écouté plusieurs tutoriels sur internet pour en arriver à un premier modèle».

«Je connaissais David depuis quelques années et quand il m’a parlé du projet, je lui ai dit que j’étais vraiment intéressé et que j’étais prêt à investir pour en faire partie. Peu de temps après, on était chez le notaire pour officialiser le tout», raconte David Bissonnette. 

Avec un spécimen en main, les entrepreneurs ont fait appel à une firme de design de produits montréalaise pour peaufiner leur marchandise, puis ont trouvé une usine vietnamienne pour créer un prototype fonctionnel. 

Une entreprise québécoise lance un sac de voyage hors du commun
Courtoisie

Les partenaires ont ensuite participé à des concours entrepreneuriaux comme OSEntreprendre et se sont fait remarquer pour l’originalité de leur projet.

«On a terminé dans le top des entreprises les plus prometteuses et on a reçu de précieux conseils pour améliorer notre produit».

À la lumière de cette expérience, le trio a décidé de retourner sur les tables à dessin pour créer un nouveau produit.

Après plusieurs nuits blanches à échanger des courriels avec l’usine vietnamienne afin de fignoler des détails, le sac de voyage de 50 litres et ses accessoires ont finalement vu le jour. «On est vraiment fiers du résultat», confie Audrey-Anne.

Un futur ambitieux

Avec leur campagne Kickstarter, les entrepreneurs espèrent amasser 50 000$. «L’argent servira à financer nos premières commandes en Asie. Normalement, les clients devraient recevoir leur matériel en dedans de 6 mois», spécifie David Desmarais.

En moins de 24 heures, les partenaires d'affaires ont déjà amassé 65% de leur objectif, soit plus de 32 000$. «On aimerait dépasser le cap des 50 000$ afin d'avoir assez d'argent pour bâtir un inventaire en entrepôt au Québec et permettre aux clients d'avoir leur marchandise plus rapidement». 

«Plusieurs grandes compagnies de plein air sont intéressées par notre produit, mais rien n’est encore officiel», explique David, qui a délaissé son emploi de vendeur pour s’investir à 100% dans le projet.

Une entreprise québécoise lance un sac de voyage hors du commun
Courtoisie

Puisqu’Owly Packs n’en est qu’à ses débuts, Audrey-Anne et David Bissonnette ont quant à eux décidé de garder leurs emplois respectifs. La jeune femme de 28 ans est massothérapeute à son compte tandis que David est associé dans une compagnie de logiciels à Saint-Jean-sur-Richelieu.

Dans un avenir pas si éloigné, le trio aimerait que l’entreprise s’implante dans le marché international. «On vise des régions ou le plein air fait partie de la vie des gens, comme le Colorado, la Californie et l’Ouest canadien, résume David. En gros, on veut devenir un mouvement!»
 

Suivez-nous sur
les réseaux sociaux