/misc
Navigation

Parlons des Alouettes

Vernon Adams jr a tout pour connaître beaucoup de succès dans la Ligue canadienne de football.
Photo d’archives, Joël Lemay Vernon Adams jr a tout pour connaître beaucoup de succès dans la Ligue canadienne de football.

Coup d'oeil sur cet article

Sans propriétaire, sans directeur général, sans vie, les Alouettes disparaissaient peu à peu du paysage sportif montréalais.

Le dévoilement de leur nouvel uniforme, un vendredi précédant le Super Bowl, était une embuscade grotesque. Je suis allé jusqu’à réciter la comptine à l’antenne : « Au chant de l’Alouette, je veille et je dors, j’écoute les Alouettes et puis je m’endors... »

Or voilà, ils n’ont pas dit leur dernier mot. Mieux. Ils reviennent dans la conversation de la meilleure des façons, avec des résultats probants sur le terrain.

L’équipe gagne. Elle a déniché un successeur au grand Calvillo. Vernon Adams Jr a ce qu’il faut pour connaitre du succès dans cette ligue.

Un produit des Canards de l’Oregon (décidément ce garçon a des ailes), Adams était ici en 2016 et est revenu l’an dernier après un hiatus en Saskatchewan.

Avant cette saison, Adams était essentiellement utilisé pour franchir quelques pouces, marquer des touchés ou gagner des premiers essais. C’était avant que Khari Jones ne prenne les commandes des Alouettes. Ex-quart-arrière, Jones semble s’être reconnu en Adams. Athlétique, bon bras, excellent en improvisation et en dérobade à l’extérieur de la pochette protectrice. Adams a les atouts, il est un vrai bon quart de football canadien.

Football différent

Justement le football canadien. On peut l’aimer ou le détester. Mais je déplore le mépris de certains bienpensants à l’endroit de ce sport. Car le football canadien est un sport différent. Pas plus excitant, mais pas moins non plus, dépendant de la lunette avec laquelle on veut bien le regarder. Tout jeu de comparaisons serait boiteux.

Évidemment tout n’est pas parfait. La santé des programmes universitaires canadiens devrait inciter les dirigeants à revoir à la hausse le nombre de joueurs canadiens sur le terrain dans toutes les phases du jeu. Mettons huit... OK, sept. Qui sait si la XFL en deuxième essai du magnat de la lutte Vince McMahon ne poussera pas les dirigeants canadiens à légiférer différemment.

Fièvre des séries

D’ici là, il y aura une fièvre éliminatoire à Montréal cette année et ce, qui l’eût cru, grâce aux Alouettes. On risque de retirer les gênantes toiles recouvrant des sections entières d’un microscopique stade de 25 000 places. Mieux encore, un nouveau propriétaire se portera certainement acquéreur de cette équipe renouvelée. Tiens, y’a Éric Lapointe au bout du fil...

Coup de cœur

Samuel Piette
Photo Agence QMI, Mario Beauregard
Samuel Piette

Aux joueurs de l’Impact qui ont envahi le point de presse de leur entraîneur après la victoire en championnat canadien mercredi soir. C’était du génie. Mouvement spontané, bonheur assumé, sourires et cris de joie qui nous ont fait du bien. Le sport se décoince et permet de plus en plus ce type de geste posé sans avertissement. On n’oublie pas que le championnat MLS a été désolant, mais la consolation de cette semaine, à Toronto en plus, WOW !

Coup de gueule

Aux partisans des Rays de Tampa Bay. L’équipe est en pleine lutte pour une place en séries et n’a pas attiré 9000 spectateurs lundi dernier. Que leur stade soit repoussant n’excuse pas tout. Pourquoi les autorités du baseball majeur s’acharneraient-elles à garder une équipe dans un marché aussi lamentable ? Croyez-vous que si les Expos avaient disputé un crucial match de course aux séries en septembre face aux Red Sox de Boston à Montréal le parc en plein air aurait été vide ?

Un p’tit 2 sur...

La présence des Alouettes au match de la Coupe Grey ! Hamilton sera difficile à tasser de la route, mais la beauté c’est que les Tiger Cats pourraient penser la même chose à propos des Oiseaux. Vernon Adams, joueur de la semaine et suspendu en vue du match de ce soir en Colombie-Britannique sera un meneur de jeu digne. Il fera notre fierté et nous donnera la fièvre en novembre. Ne conservez pas ces écrits svp...