/sports/hockey
Navigation

Top 50: encore et toujours McDavid

Connor McDavid
Photo d'archives, Agence QMI Connor McDavid

Coup d'oeil sur cet article

Peut-on déloger Connor McDavid du premier rang ?

J’entends quelques arguments. Son équipe a raté les séries. Les Oilers ont connu une saison remplie de rebondissements entraînant le congédiement de Todd McLellan et de Peter Chiarelli.

Ken Hitchcock n’a convaincu personne chez les Oilers qu’il a encore les ressources pour diriger une équipe.

Malgré tous les ennuis éprouvés par cette organisation, McDavid a produit plus de 100 poinst la saison dernière.

Un autre joueur de centre a capté l’attention. Nathan MacKinnon a mené l’Avalanche du Colorado au deuxième tour des séries éliminatoires, et, subitement, cette équipe montre des signes encourageants.

Évidemment, Nikita Kucherov s’est faufilé entre les deux jeunes joueurs de centre pour bien des raisons. Il est le champion marqueur et il produit presque à tous les matchs du Lightning.

Parité

Mais on ne tasse pas dans un coin un joueur aussi fier que Sidney Crosby. N’a-t-il pas atteint le cap des 100 points l’an dernier malgré les problèmes qu’ont connus les Penguins ?

Sauf qu’en dressant la liste des 50 meilleurs joueurs, la tâche devient de plus en plus complexe en raison de la parité dans la Ligue nationale. Les équipes sont plus compétitives parce que les jeunes joueurs s’imposent très rapidement.

Ils font la vie dure aux vétérans, mais aussi et avant tout, ils parviennent à s’inscrire au tableau en raison de leur talent, et aussi des résultats qu’ils déballent à chaque match.

Des joueurs vedettes mis de côté

Du même coup, il y a l’inévitable.

Peut-on composer une liste sans laisser de côté des joueurs qui pourraient tout aussi bien appartenir à ce groupe select ?

La réalité l’exige dans certains cas.

Par conséquent, la parité se reflète également sur les joueurs exerçant un impact au sein de leur formation.

Présents dans le top 50 l’an dernier, Jamie Benn (13e), P.K. Subban (23e), Dustin Byfuglien (25e), Patrik Laine (27e), Vladimir Tarasenko (33e), Marc-André Fleury (35e), Phil Kessel (35e), Mathew Barzal (36e), Filip Fosberg (37e), William Karlsson (39e), Frederik Andersen (40e), Brayden Holtby (40e), Marc-Édouard Vlasic (43e), Joe Pavelski (47e), Jonathan Marchessault (48e), Nicklas Backstrom (49e) et Pekka Rinne (50e) ont raté le rendez-vous de cette saison.

Il reste que ces joueurs pourraient déloger bien des patineurs du top 50, avec une solide performance lors des trois premiers mois de la saison.

Il y a également deux cas particuliers.

Taylor Hall 12e, l’an dernier, et Drew Doughty (15e) n’apparaissent pas pour différentes raisons. Doughty a été l’un des joueurs ayant passé le plus de temps sur la surface de jeu, mais il a été incapable de produire comme il l’avait fait dans le passé. Il a probablement connu la pire saison de sa carrière, laissant le champ libre à d’autres défenseurs.

Hall a raté presque la moitié de la saison. Sean Monahan est un autre cas particulier. Johnny Gaudreau apprécie le talent et la créativité de son joueur de centre. Mais la liste des brillants joueurs de centre s’allonge chaque saison.

Subban rebondira

Et P.K. ? Les blessures et une saison en deçà des standards qu’il a établis au cours de sa carrière lui ont nui. Le vrai P.K. risque de se lever au New Jersey et il reprendra sa place parmi les défenseurs à surveiller.

Quand on prépare le top 50, on ne peut ignorer l’éclosion de certains patineurs. Par exemple, Jonathan Huberdeau, des Panthers. Ou encore Elias Pettersson, des Canucks. Évidemment, Brayden Point méritait une place dans le top 20.

Rebondissements

Et l’impact exercé par Max Domi chez le Canadien ne lui confère-t-il pas une place au classement ?

Patrik Laine, après un départ canon, a causé bien des soucis aux Jets.

À l’inverse, Tarasenko était sur le marché des transactions en décembre et en janvier, puis il a rebondi de façon spectaculaire. Certes, il devrait appartenir au groupe select des 50, mais l’an dernier, Jake Guentzel a été plus productif.

Je suis convaincu qu’à la mi-saison, il y aura des rebondissements. Ceux qui ont échoué l’an dernier tenteront de sortir d’une mauvaise période.

La parité a changé la donne chez les équipes... comme elle change la donne chez les patineurs.

1.Connor Mcdavid

Edmonton

Peut-être a-t-il raté les séries éliminatoires, mais sur le plan individuel, il demeure le joueur le plus électrisant de la ligue. Un patineur dans une classe à part.

2.Nikita Kucherov

Tampa Bay

Premier au classement des pointeurs. Un ailier polyvalent. Un joueur qui défie constamment les défenseurs adverses. Rarement est-il tenu en échec. Il devra cependant donner des résultats en séries.

3.Nathan Mackinnon

Colorado

Une saison qui lui a permis de vraiment se démarquer et d’obtenir un poste dans le top 5 de la ligue. Il n’accepte pas les demi-mesures et il a fait de l’Avalanche son équipe.

4.Sidney Crosby

Pittsburgh

Il a connu une saison de 100 points. Tout simplement remarquable dans les circonstances. Il demeure toujours la référence. Son équipe a apporté plusieurs changements depuis deux ans.

5.Patrick Kane

Chicago

Il a rapidement retrouvé la place qui lui appartient. Un joueur d’exception, sans doute l’ailier le plus doué avec Kucherov. Il est le cœur de l’attaque des Blackhawks.

6.Aleksander Barkov

Floride

Un joueur polyvalent. L’un des attaquants les plus utilisés dans la Ligue nationale. Il sera le joueur d’exception des Panthers de la Floride, qui se sont améliorés au cours des derniers mois.

7.Patrice Bergeron

Boston

À 34 ans, il demeure un joueur indispensable aux Bruins de. Il excelle dans plusieurs domaines et il s’avère un des grands leaders de sa formation et du sport en général à Boston.

8.Auston Matthews

Toronto

Il s’agit d’une saison où Auston Matthews aura des responsabilités accrues, et son emploi du temps va se comparer aux meilleurs de la ligue. Un joueur qui pourrait bien marquer 50 buts s’il demeure en santé.

9.Alex Ovechkin

Washington

Il se dit en grande forme. Les Capitals auront plusieurs problèmes à résoudre au cours du calendrier. Ils ont perdu plusieurs joueurs et Ovechkin devra encore une fois se démarquer.

10.Ryan O’Reilly

St. Louis

Pouvait-on ne pas l’insérer dans le top 10 après tout ce qu’il a accompli en séries et pendant le calendrier régulier ? La polyvalence fait de lui l’un des joueurs les plus redoutables.

11.Victor Hedman

Tampa Bay

L’un des meilleurs défenseurs, certains diront qu’il est le meilleur. Imposant, solide dans son territoire, habile pour relancer l’attaque et très efficace dans les moments stratégiques.

12.Mitch Marner

Toronto

Le joueur par excellence des Leafs de Toronto au cours des deux dernières saisons. Très intelligent avec la rondelle, un coup de patin qui surprend l’adversaire et une vision exceptionnelle du jeu.

13.AndreÏ Vasilevskiy

Tampa Bay

Est-il le meilleur gardien de la ligue ? Le débat est lancé. Mais pour l’instant, difficile de contester sa position au classement des meilleurs gardiens.

14.Brad Marchand

Boston

Combien d’ailiers gauches affichent des résultats aussi impressionnants que ceux de la peste des Bruins ? Il peut également remplir plusieurs missions pour son équipe.

15.Johnny Gaudreau

Calgary

Une saison exceptionnelle pour « Johnny Hockey ». Un patineur de petite taille, mais qui ne craint pas de s’infiltrer dans les zones dangereuses. Capable d’encaisser les coups.

16.Mark Stone

Vegas

Possiblement le meilleur joueur de la ligue pour enlever la rondelle à l’adversaire. Une solide acquisition pour les Golden Knights. Un joueur qui s’illustre dans les trois zones.

17.John Tavares

Toronto

Une saison de 47 buts. Il a vraiment répondu aux attentes des décideurs des Leafs. Un élément important pour son équipe et un joueur fiable. Il se présente tous les soirs.

18.Mikko Rantanen

Colorado

Compagnon de jeu de Nathan MacKinnon, il a connu la grande éclosion la saison dernière. Il possède un physique imposant, il peut marquer et fabriquer des jeux.

19.Brayden Point

Tampa Bay

Un joueur qui a donné à l’attaque du Lightning plus de lustre. Il est créatif, il apporte davantage de punch à l’attaque à cinq de son équipe. Un joueur qui complète merveilleusement bien Kucherov et Stamkos.

20.David Pastrnak

Boston

Il a signé une nouvelle entente l’an dernier et déjà, en raison de ses performances de la saison 2018-2019, il représente une aubaine. Un joueur possédant un tir rapide et précis.

21.Leon Draisaitl

Edmonton

Après McDavid, il y a Draisaitl. Ils forment un duo capable de semer en tout temps la confusion chez l’adversaire. Mais Draisaitl jouera-t-il dans le même trio que McDavid avec Dave Tippett derrière le banc ?

22.Steven Stamkos

Tampa Bay

Il a connu une saison à la hauteur de son talent. Un joueur redoutable pendant les supériorités numériques. Un leader pour le Lightning et un incontournable pour l’organisation.

23.Brent Burns

San Jose

Ce fut plutôt laborieux lors des deux premiers mois de la dernière saison. Il a ensuite retrouvé la forme et il a été dominant à la ligne bleue des Sharks.

24.Artemi Panarin

New York Rangers

Il n’a jamais démontré le moindre signe d’indifférence même si sa décision de quitter les Blue Jackets était définitive. Pourra-t-il faire une différence avec les Rangers ? Pas de doute.

25.Blake Wheeler

Winnipeg

Assurément l’un des capitaines les plus influents de la ligue. Son équipe n’a toutefois pas répondu aux attentes et les Jets risquent de montrer un nouveau visage cette saison.

26.Mark Giordano

Calgary

Il a connu la meilleure saison de sa carrière. Il est un véritable général à la ligne bleue, un joueur déterminé et un défenseur qui possède plusieurs ressources.

27.Erik Karlsson

San Jose

Au cours des deux dernières saisons, il n’a pas été aussi efficace et surtout aussi dominant. Mais il faut retenir que les blessures ont contrecarré ses plans. Il vient de signer une entente de plusieurs saisons.

28.Seth Jones

Columbus

Un jeune défenseur qui devrait éventuellement rejoindre le groupe select du top 3 à la ligne bleue. Cependant, les Blue Jackets ne seront pas aussi dangereux cet hiver après les départs de Bobrovsky et de Panarin.

29.Anze Kopitar

Los Angeles

Peut-être est-on généreux ? Mérite-t-il sa place dans le top 30 ? Les Kings ont connu une saison de misère et Kopitar a éprouvé plusieurs difficultés à l’intérieur d’une formation en reconstruction.

30.Mark Scheifele

Winnipeg

Il vient de connaître une saison décevante. Les statistiques sont intéressantes, mais c’est l’impact qu’il a exercé au sein de sa formation. Il a perdu 21 rangs au classement. Il demeure une force en attaque.

31.Morgan Rielly

Toronto

De loin le meilleur défenseur des Maple Leafs et l’un des meilleurs arrières de la ligue. Il a largement contribué aux succès des Leafs, qui ont besoin de renfort à la ligne bleue.

32.Logan Couture

San Jose

Il sera possiblement le prochain capitaine de son équipe. Il est prêt à passer à un autre niveau. C’est un battant, il n’accepte pas les demi-mesures et c’est un joueur d’influence à San Jose.

33.Jonathan Toews

Chicago

On pensait qu’il avait connu ses meilleurs jours, sauf qu’il a réservé une belle surprise aux décideurs des Blackhawks. On a revu un joueur de centre en pleine possession de ses moyens.

34.John Carlson

Washington

Un des défenseurs les plus productifs de l’Association de l’Est, de loin le plus dynamique de tous les arrières évoluant à Washington. Un spécialiste en supériorité numérique avec Ovechkin.

35.Sergei Bobrovsky

Floride

Pourra-t-il permettre aux Panthers de participer aux séries éliminatoires ? Il l’a fait à Columbus. Un gardien capable de participer à plusieurs matchs et il peut faire toute la différence.

36.Roman Josi

Nashville

Il devrait signer un contrat de plusieurs saisons avec Nashville. Il a connu une bonne saison, mais son équipe a déçu les observateurs. Peut-il relancer les Predators ?

37.Jonathan Huberdeau

Floride

Quelle éclosion pour cet ailier ! Ce fut assurément sa meilleure saison en carrière. Un leader et un joueur qui complète parfaitement le jeu de Barkov, le joueur de centre.

38.Jack Eichel

Buffalo

Il faudra bien qu’il se démarque d’une façon convaincante, comme doivent le faire les joueurs de 10 M$. À sa défense, on doit mieux l’encadrer. Les Sabres ratent les séries tous les printemps.

39.Claude Giroux

Philadelphie

Il a perdu plusieurs rangs, mais il demeure un joueur important pour les Flyers. Comment sera-t-il utilisé sous la direction d’Alain Vigneault ? À découvrir.

40.Carey Price

Montréal

Il y a deux ans, il occupait le quatrième rang au classement des meilleurs joueurs de la Ligue nationale, compilation Journal de Montréal. Il a connu une bonne saison.

41.EvgenI Malkin

Pittsburgh

A-t-il perdu ses attributs ? Non. Alors pourquoi le 41e rang ? Il ne s’est pas gêné pour déclarer qu’il ne pouvait plus tolérer Phil Kessel à ses côtés. Il avait avisé ses patrons à la fin de la saison : « c’est moi ou Kessel. »

42.Sebastian Aho

Caroline

Le grand responsable des succès offensifs des Hurricanes. N’eût été sa production, son équipe aurait probablement raté le rendez-vous du printemps.

43. Matthew Tkachuk

Calgary

À l’instar d’Aho, il s’inscrit pour la première fois sur la liste du top 50 du Journal en raison de son rôle avec les Flames. Un marqueur, mais aussi un joueur qui n’a pas froid aux yeux.

44.Tyler Seguin

Dallas

Devrait-on insérer le nom d’un joueur qui a soulevé la colère des propriétaires de l’équipe à la mi-saison ? Il y a eu le réveil de la deuxième moitié, mais il a perdu néanmoins 22 places.

45.Sean Couturier

Philadelphie

Encore une fois, il a été l’un des meilleurs joueurs de sa formation. Un joueur polyvalent, un centre capable de se distinguer dans les trois zones. Il aura beaucoup de travail cet hiver.

46. Alex Pietrangelo

St. Louis

Il a démontré qu’il a les ressources pour faire la différence à la ligne bleue. Il a été l’une des figures dominantes des Blues en séries éliminatoires, évoluant pendant plusieurs minutes à chaque match.

47.John Klingberg

Dallas

Les Stars ont largement apprécié le travail de ce grand défenseur très talentueux. Il compte maintenant sur une brigade défensive nettement améliorée et il devrait connaître une autre bonne saison.

48.Jake Guentzel

Pittsburgh

Il forme un très bon duo avec Crosby. Il a le potentiel pour marquer 40 buts chaque saison. Il est devenu un joueur important pour les Penguins et aura plus de temps en supériorité numérique avec le départ de Kessel.

49.Elias Pettersson

Vancouver

On ne pouvait tout de même pas ignorer la recrue par excellence de la dernière saison, d’autant plus qu’il a rapidement gagné la confiance des partisans des Canucks.

50.Max Domi

Montréal

Quand on récolte 72 points tout en étant un joueur démontrant beaucoup de combativité, on mérite d’appartenir au top 50. Il a surpris un peu tout le monde... y compris Marc Bergevin.