/auto/reviews
Navigation

Buick Enclave: luxe à l’américaine

0930 - AUTO - chronique JB
Photo courtoisie, General Motors Le Buick Enclave est un utilitaire qui se veut luxueux, tout particulièrement sa version haut de gamme appelée Enclave Avenir.

Coup d'oeil sur cet article

Le Buick Enclave est un des deux modèles les plus populaires de sa marque. Pour General Motors, cet utilitaire est une représentation du luxe « à l’américaine ».

On n’a plus les Buick qu’on avait. Alors que sa gamme était exclusivement constituée d’automobiles, jusqu’à l’apparition du Rendezvous en 2001, cette marque existe aujourd’hui principalement grâce à ses utilitaires, des véhicules qui assurent 90 % de ses ventes annuelles en Amérique, nous apprend General Motors.

Au Canada, par exemple, les chiffres de ventes de janvier à août 2019 nous apprennent que l’utilitaire Enclave, le porte-étendard de la marque, est le second modèle le plus vendu après l’Encore, un petit utilitaire. L’Envision, un utilitaire compact, arrive au troisième rang, alors que les deux berlines LaCrosse et Regal occupent les quatrième et cinquième rangs, mais loin derrière. Un signe des temps.

DIFFICILE À SITUER

Lancé en 2018, l’Enclave en est à sa seconde génération. Il s’agit d’un modèle de taille intermédiaire qui se veut luxueux. Par les prix des trois variantes qui constituent sa gamme, il se retrouve cependant à la croisée de deux catégories relativement différentes : celle des modèles de grande diffusion et celle des modèles de luxe. Ainsi, sa version d’entrée de gamme, l’Enclave Essence, affiche un prix comparable à celui d’un Chevrolet Traverse RS (un modèle de gamme moyenne), alors que l’Enclave Avenir, la version la plus cossue, est offert a un prix équivalent à celui d’un Infiniti QX60 ProActive (là aussi, le modèle le plus luxueux de sa gamme). Mais encore, le prix de l’Avenir place cet Enclave à « égalité » avec le Chevrolet Traverse High Country, le Traverse le mieux équipé. Un Buick comparable à un Chevrolet ? Voilà un scénario qu’on n’aurait pas imaginé dans les années 1990...

Le coffre modulable de l’Enclave est un des plus volumineux de sa catégorie
Photo courtoisie, General Motors
Le coffre modulable de l’Enclave est un des plus volumineux de sa catégorie

Difficile, donc, de situer précisément le plus gros utilitaire Buick dans le marché actuel. C’est d’autant plus vrai qu’il partage l’architecture et le groupe motopropulseur des Chevrolet Traverse auxquels nous le comparons plus haut. Cette confusion des genres explique sans doute la piètre performance de ce Buick au palmarès des ventes, où il côtoie des modèles comme le Honda Passport et le Ford Flex, certains des utilitaires les moins vendus de la catégorie au moment d’écrire ces lignes.

Et pourtant, l’Enclave a des particularités qui devraient le rendre attrayant. Il a des dimensions généreuses proches de celles du Traverse et son habitacle a trois rangées de sièges capables d’accueillir, selon la version, six ou sept personnes. Comme ce dernier, il est aussi plus volumineux et plus spacieux que le GMC Acadia, un autre utilitaire de taille moyenne à 6/7 places, proposé par GM.

MOTORISATION PUISSANTE

Le levier de vitesses électronique exige une certaine période d’acclimatation, son maniement étant différent de celui d’un levier mécanique classique.
Photo courtoisie, General Motors
Le levier de vitesses électronique exige une certaine période d’acclimatation, son maniement étant différent de celui d’un levier mécanique classique.

En outre, l’Enclave dispose d’un moteur performant. Ce V6 de 3,6 L, que partagent les versions bien équipées du Traverse et de l’Acadia, produit 310 ch et 266 lb-pi de couple. Il transmet sa puissance aux roues motrices (avant ou traction intégrale) par le biais d’une boîte de vitesses automatique à 9 rapports particulièrement souple. Cette dernière est d’ailleurs actionnée à l’aide d’un levier de vitesses électronique qui exige une certaine période d’acclimatation, son maniement étant différent de celui d’un levier mécanique classique.

Ce moteur procure des accélérations vives et des reprises soutenues. Une accélération de 0 à 100 km/h en 7 s et des poussières est envisageable, ce qui est plus que nécessaire pour ce genre de véhicule de tourisme qui attire principalement des acheteurs d’âge mûr. Dans bien des cas, par contre, ces derniers sont heureux de bénéficier d’une capacité de remorquage pouvant atteindre 2268 kg (5000 lb), ce qui correspond, par exemple, à un bateau de 21 pi sur sa remorque.

Le V6 de ce Buick n’a toutefois rien d’écoénergétique, bien qu’il soit muni d’un dispositif d’arrêt-démarrage au ralenti. Deux essais réalisés en période estivale avec des Enclave à quatre roues motrices (le type de système d’entraînement le plus populaire) ont démontré que sa consommation gravite entre 11 et 13 litres aux 100 km.

Cette transmission intégrale fait partie de la dotation de série des deux versions les mieux équipées, les Enclave Haut de gamme et Avenir. Par contre, elle figure parmi les options de l’Enclave Essence, la version d’entrée de gamme pour l’obtention de laquelle il faut débourser 3000 $. Ce système s’enclenche à la simple pression d’un bouton d’apparence anonyme, qui est situé à gauche de l’écran tactile de 8 po du système multimédia, au centre du tableau de bord. Et puisqu’il s’agit d’un système « sur demande », il faut s’attendre à ressentir occasionnellement un effet de couple gênant à l’accélération, lorsque cette transmission intégrale n’a pas été activée.

La suspension indépendante aux quatre roues, pour sa part, assure un confort de roulement digne d’un empereur, ce qui est à la mesure de l’image projetée par cette marque auprès des consommateurs chinois. Car l’Empire du Milieu est devenu le premier marché mondial de Buick : environ 80 % des produits de la marque y sont écoulés !

UN BUICK QUI A DE... L’AVENIR

L’écusson Avenir orne à version haut de gamme de l’Enclave, mais aussi celle des berlines Regal et LaCrosse.
Photo courtoisie, General Motors
L’écusson Avenir orne à version haut de gamme de l’Enclave, mais aussi celle des berlines Regal et LaCrosse.

Depuis 2018, la direction de Buick table sur une nouvelle appellation, Avenir, devant évoquer un luxe « ultime ». C’est le nom du modèle haut de gamme dont nous avons fait l’essai à deux reprises, l’an dernier et cette année. Pour l’instant, il est réservé à l’Enclave et aux berlines Regal et LaCrosse, mais on le destine à une utilisation plus large, comme GM l’a fait pour l’appellation Denali, qui sert à différents modèles haut de gamme de GMC.

Le tableau de bord de l’Enclave Avenir est orné de bois véritable. C’est chic !
Photo courtoisie, General Motors
Le tableau de bord de l’Enclave Avenir est orné de bois véritable. C’est chic !

Dans le cas de l’Enclave, cette appellation s’accompagne de quelques attributs exclusifs : une calandre au fini noir, des roues en alliage de 20 po au fini nickel nacré, des garnitures de bois sur le tableau de bord et sur la partie supérieure du boudin du volant, de même que des sièges garnis de cuir (à l’avant et au centre) et ornés de passepoils et de surpiqûres contrastantes.

L’Avenir dispose aussi d’une chaîne audio digne des grands mélomanes, un système qu’une insonorisation efficace de l’habitacle met pleinement en valeur. Sa dotation comprend aussi un rétroviseur central affichant des images captées par une caméra arrière, un système qui donne un point de vue élargi sur ce qui se passe derrière le véhicule. L’image affichée est cependant déformée par l’objectif grand-angulaire qui la capte, ce qui la rend plutôt déroutante. Heureusement, ce rétroviseur s’utilise aussi de manière traditionnelle.

Par ailleurs, toutes les versions de l’Enclave sont dotées de puissants phares, de sièges avant chauffants, d’un dispositif de détection d’obstacles dans les angles morts, jumelé à une alerte de circulation transversale arrière, mais aussi des systèmes CarPlay d’Apple et Android Auto, et d’un hayon à ouverture mains libres. Bref, les versions plus chères sont bien équipées, mais la concurrence offre vraisemblablement plus d’attraits.

FICHE TECHNIQUE

Prix de base

48 100 $ (Essence 2RM) ; 51 100 $ (Essence 4RM) ; 56 100 $ (haut de gamme 4RM) ; 62 100 $ (Avenir 4RM).

Transport et préparation

1895 $

Groupe motopropulseur

V6 DACT 3,6 L; 310 ch à 6800 tr/min, 266 lb-pi à 2800 tr/min. Boîte de vitesses automatique à 9 rapports. Roues avant motrices ou transmission intégrale.

Particularités

Suspension indépendante aux quatre roues. Freins à disque aux quatre roues. Antiblocage de série. Pneus : P255/55R20.

Cotes

Empattement : 3071 mm ; longueur : 5189 mm ; largeur : 2002 mm ; hauteur : 1775 mm. Poids : 2028-2125 kg. Volume du coffre : 668-2764 L. Capacité de remorquage : 2268 kg (5000 lb). Volume du réservoir : 72 L (2RM), 83 L (4RM). Consommation moyenne (essai ; 4RM) : 11-13 L/100 km.

Concurrence

  • Acura MDX
  • Chevrolet Traverse
  • Dodge Durango
  • Ford Explorer
  • GMC Acadia
  • Honda Pilot
  • Hyundai Palisade
  • Infiniti QX60
  • Jeep Grand Cherokee
  • Kia Telluride
  • Lexus RX
  • Lincoln Nautilus
  • Mazda CX-9
  • Nissan Pathfinder
  • Subaru Ascent
  • Toyota Highlander
  • Volkswagen Atlas

Points forts

  • Excellente insonorisation
  • Intérieur confortable
  • Moteur performant

Points faibles

  • Consommation élevée
  • Visibilité arrière réduite
  • Nombreux rivaux plus attrayants

Cotes de l’auteur

  • Cote d’ensemble 7/10
  • Consommation 7/10
  • Équipement 8/10
  • Prix 7/10
  • Apparence 7/10
  • Confort à l’avant 8/10
  • Confort à l’arrière 7/10
  • Comportement 8/10
  • Performance 8/10
  • Rangement 8/10

Un Encore plus long

Buick Encore GX
Photo courtoisie, General Motors
Buick Encore GX

Un quatrième utilitaire Buick s’ajoutera à la gamme dès l’an prochain. Il s’agit de l’Encore GX, une variante à empattement allongé (2640 mm contre 2555) de l’Encore, le plus petit utilitaire de la marque.

L’Encore GX a été dévoilé en première mondiale au Salon de Shanghai, en avril. C’est d’ailleurs en Chine que sa commercialisation a d’abord débuté, en juillet.

Jusqu’ici, GM a révélé peu de choses au sujet de ses particularités. On sait tout juste que son coffre aura naturellement un volume utile supérieur à celui de l’Encore. De plus, sa dotation de série comprendra divers dispositifs d’aide à la conduite, dont un système de freinage assisté d’urgence et un rétroviseur central à caméra arrière.

En Chine, ce nouveau venu est animé par un tricylindre turbo de 1,3 L qui produit 121 ch, alors que l’Encore que nous connaissons dispose d’un 4-cylindres turbo de 138 ch.