/news/elections
Navigation

Le Bloc veut augmenter la pension de vieillesse

Coup d'oeil sur cet article

RIMOUSKI | Le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, a proposé dimanche de bonifier le montant annuel de la Pension de la sécurité de la vieillesse de 1300 $ sur trois ans, estimant que la rente fédérale ne correspond plus au coût de la vie.  

«Les aînés perdent constamment de leur pouvoir d’achat parce que leur pension ne suit pas l’évolution des salaires. Le Bloc propose de rattraper plus de quarante ans de désinvestissement fédéral en haussant les pensions de 1300 $», a déclaré le chef bloquiste, qui était de passage à Rimouski, dans le Bas-Saint-Laurent, pour en faire l’annonce.  

En plus de l’augmentation massive de la pension, le Bloc québécois aimerait qu’elle soit à l’avenir indexée avec l’augmentation des salaires et non plus en fonction de l’inflation. Ainsi le montant disponible pour les 65 ans et plus augmenterait d’environ 2,8 % par année plutôt que de 2 %, selon le Bloc.  

Concrètement, si le Bloc réussit à convaincre le prochain gouvernement fédéral de bonifier massivement la pension et d’utiliser la même technique d’indexation que le gouvernement québécois avec sa rente de retraite, le chèque mensuel serait de 765 $ plutôt que 656 $ pour 2023.  

Ceux qui bénéficient aussi du maximum du supplément de revenu garanti auraient pour leur part droit à 1707 $ par mois s’ils sont seuls et à 2260 $ s’ils sont en couple.  

Le Bloc fait cependant le pari qu’avec la bonification de la Pension de la sécurité de la vieillesse, moins d’aînés auraient recours au supplément de revenu garanti.  

En tout, le parti calcule que leur engagement électoral coûterait 50 millions $ en 2021-2021, 3 milliards l’année suivante, puis 3,9 milliards $ en 2022-2023.  

Dans la foulée de cette annonce, le parti d’Yves-François Blanchet a indiqué qu’il militera aussi pour inscrire les caisses de retraite des employés comme créanciers prioritaires lors de la faillite d’une entreprise.  

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.