/sports/racing
Navigation

Ranger, 10 ans plus tard

Le pilote québécois savoure son troisième championnat en série NASCAR Pinty’s

Une quatrième place à l’arrivée a été suffisante à Andrew Ranger samedi soir pour remporter le titre en série NASCAR Pinty’s.
Photo courtoisie, NASCAR Pinty’s Une quatrième place à l’arrivée a été suffisante à Andrew Ranger samedi soir pour remporter le titre en série NASCAR Pinty’s.

Coup d'oeil sur cet article

Andrew Ranger n’a pas caché avoir célébré son championnat comme il se doit samedi soir après son parcours fructueux au circuit de Jukasa, en Ontario.

En ralliant l’arrivée au quatrième rang, le pilote de Roxton Pond a remporté son troisième titre dans la série NASCAR Pinty’s.

« J’avoue que j’avais mal aux... cheveux quand je me suis réveillé hier matin, a-t-il indiqué en entrevue téléphonique au Journal de Montréal. Ça fait tellement longtemps qu’on le souhaitait cet autre championnat. L’attente a été longue, mais on est tellement contents.»

Il s’agit aussi de sa première récompense depuis qu’il s’est associé à l’écurie Mopar-Chrysler en 2014.

« C’est aussi un premier championnat pour cette équipe et tous ses artisans le méritent d’emblée, a-t-il poursuivi. Les dernières années n’ont pas été faciles, mais on savait qu’on se dirigeait vers le droit chemin. »

Lacroix en mission

Meneur par 11 points avant cet affrontement ultime, Ranger n’avait qu’un objectif en tête, celui de surveiller Kevin Lacroix, le seul qui pouvait lui ravir ce troisième titre tant convoité.

En mission, le pilote de Saint-Eustache s’était élancé de la première place sur la grille de départ après avoir réalisé le chrono le plus rapide en essais libres. La pluie avait par la suite forcé l’annulation de la séance de qualification.

« En début d’épreuve, je me suis maintenu derrière lui, a expliqué Ranger. Ma stratégie consistait à ménager mes pneus. Puis, à un moment donné, avant la mi-course, j’ai constaté que sa voiture était moins performante. J’ai été capable de le doubler pour prendre les devants et surtout pour inscrire un point d’assurance [décerné à tout pilote qui mène au moins un tour]. »

« Après notre arrêt au puits, Kevin s’est emparé de la tête à nouveau, mais il n’a pas été en mesure, encore une fois, de suivre le rythme. Je l’ai encore dépassé. Honnêtement, je m’attendais à une plus forte opposition de sa part, mais son comportement a été irréprochable. On ne s’est jamais touchés. »

Finalement, Lacroix terminera son parcours à Jukasa au cinquième rang pour confirmer sa place de vice-champion. Donald Theetge (3e), Alex Guénette (7e), Mathieu Kingsbury (9e) et Louis-Philippe Dumoulin (10e) sont les autres Québécois à avoir percé le top 10, samedi soir, sur l’ovale de Jukasa.

Lacroix aura eu l’avantage de mener le plus de tours pendant la saison, soit 550, 11 de plus que Ranger. Dumoulin est troisième avec 505 tours en tête.

Un autre record dans la mire

Ranger, aussi couronné en 2007 et 2009, n’est plus qu’à un seul titre de la marque détenue par l’Ontarien Scott Steckly, sacré en quatre occasions, ce qu’il tentera d’égaler l’an prochain.

Le Québécois de 32 ans veut aussi devenir le premier en 13 ans d’histoire à défendre un championnat avec succès. Jamais depuis la saison inaugurale de la série NASCAR Pinty’s en 2007, un pilote n’a été consacré deux années consécutives.

« C’est l’un des seuls records qui manquent à ma fiche, a conclu Ranger. C’est certain qu’on va tout faire pour parvenir à cet objectif. »

Avec quatre victoires en treize départs cette année, il a porté son dossier à 28 gains à vie, ce qui est plus que quiconque dans la série canadienne.

Une première pour Taylor

 

La course de samedi a été remportée par Brett Taylor qui s’est emparé de la tête au 200e et ultime tour de l’épreuve, au dernier virage en fait, quand il a doublé l’Ontarien Jason Hathaway. Il s’agissait de la première victoire en série Pinty’s pour l’Albertain de 35 ans.

Au classement final, Lacroix termine au second rang avec une récolte de 539 points, 11 de moins que Ranger. Louis-Philippe Dumoulin, couronné en 2018, a confirmé sa troisième position au tableau avec 505 points.

Jason Hathaway (481), D. J. Kennington (480), Theetge (447), Marc-Antoine Camirand (442), Alex Labbé (420), Mark Dilley (411) et Alexandre Tagliani (394) ont suivi dans l’ordre.