/entertainment/music
Navigation

Un album solo pour Adamo

Le gagnant d’OD Bali (2017) ira faire un camp d’écriture de chansons en Grèce en octobre

Le chanteur Adamo Marinacci a lancé deux albums avec le groupe Gros Big.
Photo courtoisie Le chanteur Adamo Marinacci a lancé deux albums avec le groupe Gros Big.

Coup d'oeil sur cet article

Près de deux ans après avoir remporté la finale d’Occupation Double Bali, Adamo Marinacci poursuit son parcours musical. L’artiste de 31 ans, qui travaille sur un album solo, se rendra bientôt en Grèce dans le même studio que Justin Bieber, Björk et OneRepublic.

Le 20 octobre prochain, Adamo ira une dizaine de jours aux Black Rock Studios, à Santorin, en Grèce. Il participera à un camp d’écriture en compagnie d’une dizaine d’auteurs-compositeurs et producteurs d’un peu partout sur la planète.

Il a obtenu cette invitation après un voyage à Los Angeles le mois dernier, où sa musique s'est rendue entre les mains des représentants du département A&R (Artists and Repertoire) du label Universal Berlin. Ce sont eux qui ont choisi Adamo pour le camp d'écriture à Santorin.

« J’ai été choisi parmi plusieurs candidats, dit-il. Je suis content, car pour une fois, ce n’est pas par rapport à OD. C’est par rapport au talent, uniquement. »

Lors de ce camp d’écriture en Grèce, Adamo devrait créer des chansons qui seront ensuite proposées à des artistes d’envergure internationale.

« J’essaie de ne pas me faire d’attentes, mais mon gérant m’a dit que ça risquerait de changer ma vie. »

Les Black Rock Studios sont parmi les plus réputés au monde. Björk et Justin Bieber sont déjà allés y enregistrer des morceaux. En août dernier, Tom Hanks y était avec sa femme, Rita Wilson. « C’est un autre monde », remarque le Québécois.

Plus pop

En solo, Adamo se détache de son groupe Gros Big, avec qui il a déjà sorti deux albums.

« C’est moins humoristique, plus pop. Je m’inspire beaucoup de Post Malone dans ma direction. »

En novembre, il devrait sortir une nouvelle chanson, qui s’intitule Montrez-moi.

« Je suis convaincu que ça va être gros, dit-il. Elle a une ambiance comme Stromae. »

Il a entre six et huit pièces déjà prêtes dans ses tiroirs.

« Je ne crois pas que je ferai un gros album, dit-il. Doug St-Louis est le réalisateur derrière tout ça. C’est grâce à lui que je passe à la radio. Il est capable de me faire sonner. »