/entertainment/music
Navigation

«C’est le plus beau jour de ma vie»

Une fan de Montréal a reçu la visite de Julien Clerc

ENT-Le chanteur Julien Clerc sine la murale d'un fan montréalaise
Photo Agence QMI, Mario Beauregard Julien Clerc a visité Charlène Boucher, une fan montréalaise ayant fait peindre une murale à son image sur sa maison. L’artiste a même autographié l’œuvre urbaine.

Coup d'oeil sur cet article

Le chanteur français Julien Clerc a réalisé « le plus grand rêve » d’une fan de longue date en débarquant chez elle, à Montréal, pour signer une murale à son effigie.

« En pleine période électorale, c’est mon affiche qui est la plus grosse ! » s’est exclamé le chanteur en débarquant de son véhicule.

Présentement en tournée à travers le Québec, Julien Clerc a pris quelques minutes, lundi, pour apposer sa signature sur l’imposante fresque, peinte sur une maison de la rue De Bordeaux, au nord de l’avenue Laurier.

« C’est la première fois que je vois une murale à mon image ! C’est toute une surprise, mais surtout un bel honneur », a-t-il confié au Journal.

« C’est complètement fou »

Il y a un bon moment que Charlène Boucher rêve de rencontrer son idole. C’est ainsi qu’elle a eu l’idée de faire appel à l’artiste montréalais Rouks pour peindre le portait de Julien Clerc sur le mur extérieur de sa maison, il y a deux ans.

Depuis, elle multiplie appels et courriels à différents membres de l’entourage du chanteur. Et c’est mercredi dernier qu’elle a finalement appris qu’il acceptait son invitation.

« C’est complètement fou ! C’est le plus beau jour de ma vie, après la naissance de mes enfants », confie Charlène Boucher, visiblement émue.

« Ça me prouve que, dans la vie, tout est possible. Il suffit d’être patient et de persévérer. C’est ce que je veux montrer à mes enfants », poursuit-elle.

Invitation personnelle

Charlène Boucher n’était qu’une adolescente lorsqu’elle est tombée sous le charme de Julien Clerc. Ses Ma préférence, Cœur de rocker et autres Fais-moi une place ne l’ont jamais quittée. Elle a même nommé sa plus jeune fille Jeanne, en l’honneur du chanteur qui a choisi ce prénom pour sa propre fille.

« 90 % de la musique que j’écoute est celle de Julien Clerc. Quand je suis heureuse, j’écoute ses chansons et je suis encore plus heureuse. Quand je suis triste, elles me rendent encore plus triste. Et c’est bien comme ça. Il me permet de vivre toutes mes émotions à 300 milles à l’heure », explique-t-elle.

Le chanteur n’a pas fini de lui faire vivre des émotions. Il a terminé sa visite en l’invitant personnellement à le rejoindre dans les coulisses de son concert prévu vendredi soir, à Saint-Eustache. Il s’agit d’ailleurs d’une date bien symbolique puisqu’il s’agit de l’anniversaire de Julien Clerc, qui soufflera alors 72 bougies.

« Le timing n’aurait pas pu être plus parfait. J’en ai des frissons. C’est fou. C’est complètement fou, non ? » laisse-t-elle tomber.

► Julien Clerc montera sur la scène de l’Étoile Dix30 mardi soir. Sa tournée québécoise se poursuit et se terminera lundi à la Maison symphonique de Montréal.