/news/society
Navigation

Impressionnante collection: fan fini du CH... et du Journal

Un Trifluvien collectionne les premières pages du Canadien de Montréal depuis 15 ans

Pierre-Olivier Hamel
Photo collaboration spéciale, Amélie St-Yves Pierre-Olivier Hamel dans son salon de unes du Journal sur le Canadien.

Coup d'oeil sur cet article

Un inconditionnel du Canadien de Montréal a tapissé les murs de son appartement des unes du Journal qu’il collectionne depuis 15 ans.

« C’est ma façon de suivre l’histoire, l’évolution du club. Chaque fois qu’ils font la grosse photo, je me dis que c’est quelque chose de majeur pour le CH, un point marquant. Puis Le Journal de Montréal et le Canadien, pour moi, l’un ne va pas sans l’autre », relate le Trifluvien Pierre-Olivier Hamel.

Grosses victoires du Tricolore en séries, échanges marquants comme celui de P.K. Subban, défaites crève-cœur, l’homme de 35 ans n’en a pas manqué une depuis 2004.

Front du 20 avril 2004. Élimination des Bruins par le CH.
Bye-Bye Bruins !
Photo d'archives
Front du 20 avril 2004. Élimination des Bruins par le CH. Bye-Bye Bruins !

« La toute première, on venait d’éliminer Boston [en 2004]. C’était écrit “Bye-bye Bruins” et ça m’a donné le goût de la garder en souvenir. C’était venu me chercher. Et au fur et à mesure, j’ai décidé de toutes les garder, je trouvais ça le fun comme collection », dit celui qui se qualifie de ramasseux.

Pour un concours

Pour un concours sur internet, il a récemment décidé de sortir toutes ses pages frontispices du Journal et de les coller à son mur, pour mettre de l’avant toute son affection pour le Bleu-Blanc-Rouge.

« Pour moi Le Journal c’est ma petite tradition du matin, je suis abonné, je le reçois chaque jour. Je l’épluche tranquillement et je lis les nouvelles. C’est du bon travail, des bons titres accrocheurs », résume-t-il.

L’appartement complet est bleu blanc rouge. 
Photo courtoisie
L’appartement complet est bleu blanc rouge. 

« J’ai tellement d’affaires du Canadien. Mon appart est comme devenu mon petit sanctuaire. J’écoute religieusement toutes les games depuis les années 2000. Ce ne sont pas leurs meilleures années, mais j’ai accroché à l’équipe. Je garde espoir », ajoute Pierre-Olivier Hamel, qui accumule aussi des calendriers, chandails et plein d’articles de son équipe préférée. Son joueur favori de tous les temps est l’ancien numéro 44 Sheldon Souray.

La Une de la Coupe

Son rêve ultime ? Avoir dans sa collection la une où le Tricolore aura enfin réussi à remporter sa 25e Coupe Stanley, la première depuis 1993.

« Je vais me faire un mur avec toutes les “front pages” de cette saison-là, avec les hauts et les bas. Ça va être historique », s’imagine déjà le grand fan. Gageons qu’il gardera fort certainement celle de ce matin.