/news/health
Navigation

Médecins spécialistes: Legault évoque une loi spéciale pour régler les négociations

Médecins spécialistes: Legault évoque une loi spéciale pour régler les négociations
Photo Agence QMI, Toma Iczkovits

Coup d'oeil sur cet article

Le premier ministre du Québec, François Legault, évoque la possibilité d’une loi spéciale pour régler les négociations à venir avec les médecins spécialistes après la parution d’un nouveau rapport lui donnant des munitions.

Lors de la dernière campagne électorale, le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ) avait promis d’aller récupérer un milliard de dollars en renégociant l’entente du gouvernement avec les médecins spécialistes. Selon lui, ceux-ci gagnaient en moyenne 80 000 dollars de plus que leurs collègues ontariens.

Un rapport sommaire de l’Institut canadien de l’information sur la santé rendu public jeudi a donné en partie raison au gouvernement. On y apprenait que les médecins spécialistes québécois gagnaient en moyenne 53 000$ de plus que leurs confrères ontariens.

«Ç'a pas de bon sens, ce n’est pas juste qu’ils gagnent plus que ceux du reste du Canada. Ça va être des négociations difficiles. Peut-être qu’on va avoir besoin d’un projet de loi spéciale, mais c’est une question d’équité», a affirmé François Legault en entrevue à l’émission Salut Bonjour de TVA, lundi.

Au cours des derniers mois, les ministres du gouvernement Legault ont généralement évité de répéter le montant d’un milliard de dollars qui avait été avancé par la CAQ en campagne électorale.

Après avoir annoncé un gel immédiat des sommes à verser aux médecins spécialistes l’automne dernier, François Legault a dû reculer après avoir pris connaissance des détails de l’entente avec la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ).

Le président du Conseil du trésor, Christian Dubé, avait admis ne pas savoir quels montants pourraient être gelés. Il avait par la suite convenu d’attendre une étude de l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS) avant de renégocier l’entente. Notons que le rapport publié jeudi dernier n’est pas cette étude.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.