/news/elections
Navigation

Andrew Scheer a la double citoyenneté canadienne et américaine

Andrew Scheer a la double citoyenneté canadienne et américaine
JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Le chef conservateur Andrew Scheer a expliqué jeudi qu’il n’a jamais parlé de sa citoyenneté américaine parce que personne ne lui a jamais posé la question.

• À lire aussi: Trudeau s’explique sur ses deux avions de campagne

• À lire aussi: «Je suis personnellement pro-vie» -Andrew Scheer

C’est le Globe and Mail qui a rapporté jeudi que M. Scheer détient la citoyenneté américaine grâce à son père, qui est né aux États-Unis.

«Je suis né au Canada. Ma mère est née à Mississauga, mon père est né aux États-Unis. J'ai passé toute ma vie au Canada», a déclaré le chef conservateur lorsqu’interrogé sur cette question par des journalistes, en marge d’un rassemblement militant en Nouvelle-Écosse, jeudi soir.

M. Scheer a confirmé être en processus de renonciation de sa citoyenneté américaine. «J’ai eu une réunion avec les représentants de l’ambassade au mois d’août où j’ai dit que je renoncerai à ma citoyenneté américaine», a-t-il ajouté.

À la question de savoir pourquoi il avait attendu jusqu’en août dernier, à la veille de la présente campagne électorale, pour faire cette demande, Andrew Scheer a expliqué qu’il avait pris la décision après avoir été nommé chef du parti.

«Je me concentrais sur d’autres choses [...] comme reconstruire le parti, me préparer pour les élections, travailler sur la plate-forme», a-t-il ajouté, assurant même qu’il avait toujours été «honnête» à ce sujet. Il a été élu chef conservateur en mai 2017.

Le «Globe» rapportait que le père d’Andrew Scheer a obtenu pour son fils Andrew et ses deux filles la citoyenneté américaine et un passeport valide après leur naissance au Canada. Selon les conservateurs, Andrew Scheer, qui n’a jamais voté au pays de l’Oncle Sam, a laissé son passeport américain à l’ambassade des États-Unis à Ottawa.

Des critiques

Dans le passé, les conservateurs ont critiqué l'ancien chef libéral Stéphane Dion lors de l'élection de 2008 en raison de sa double nationalité canadienne et française.

En 2015, les conservateurs ont également attaqué l’ex-chef du Nouveau Parti démocratique, Tom Mulcair, pour sa citoyenneté française.

Avant les deux épisodes, Andrew Scheer avait aussi critiqué la double nationalité de l’ex-gouverneure générale Michaëlle Jean. L'ancienne journaliste avait dû renoncer à sa citoyenneté française, qu’elle avait acquise lors de son mariage avec le cinéaste Jean-Daniel Lafond, né en France.

Jeudi, le chef conservateur a expliqué que ses critiques à l’égard de Mme Jean à l’époque étaient pour refléter les préoccupations de ses électeurs.