/news/elections
Navigation

Enquête sur une affiche électorale avec des cibles sur Trudeau et un ministre libéral

Coup d'oeil sur cet article

EDMONTON – La police d’Edmonton, en Alberta, enquête sur une pancarte avec deux cibles sur le front du chef libéral Justin Trudeau et de son ministre Amarjeet Sohi, candidat dans Edmonton Mill Woods.

Outre les deux cibles, un message indiquant notamment en anglais «Sauvez notre pays» accompagne l’image des deux hommes politiques sur cette affiche installée sur une propriété privée.

Sur une photo publiée sur les réseaux sociaux, on voit également une pancarte du candidat conservateur Tim Uppal.

Un porte-parole du corps policier a confié au «Edmonton Sun» que l'unité des crimes de haine et d'extrémisme violent et l'équipe intégrée de la sécurité nationale se penchaient sur la question.

Pour sa part, le candidat libéral ne s’expliquait pas ce geste. «C’est un message inquiétant, mais c’est aussi très rare, a-t-il dit au journal d’Edmonton. Nous devrions tous en prendre acte et les condamner, mais je veux aussi m'assurer que les gens comprennent à quel point notre ville est accueillante, accueillante et pacifique.»

Sur sa page Facebook, dès mercredi, il a expliqué avoir rencontré beaucoup de citoyens au cours de sa vie et que ça ne correspondait pas à la réalité.

Jeudi, il a tenu à saluer tous les gens qui ont dénoncé «ce signe inquiétant affiché dans notre communauté. Votre réponse témoigne véritablement de ce que nous sommes en tant que communauté, de la raison pour laquelle je suis si fier d’avoir vécu ici et d’avoir élevé ma fille ici avec mon épouse Sarbjeet au cours des 35 dernières années, et de la raison pour laquelle je continuerai d’appeler Edmonton Mill Woods ma maison».