/entertainment/celebrities
Navigation

Le bonheur derrière la caméra

ART-TAPIS ROUGE-PREMIERE-MATTHIAS ET MAXIME
Photo Agence QMI, Toma Iczkovits

Coup d'oeil sur cet article

Plus discrète devant les caméras depuis trois ans, Mariloup Wolfe n’a pas pour autant tiré un trait sur sa carrière de comédienne. Elle avoue toutefois prendre un grand plaisir dans ses contrats de réalisatrice.

« J’aime vraiment, mais vraiment la réalisation. Je me sens accomplie dans tous les sens, mais je ne dis pas non au jeu. J’adore jouer ! Mais je ne peux pas jouer et réaliser en même temps », confie-t-elle, croisée sur le tapis rouge de la première du film Matthias et Maxime, lundi dernier.

Elle planche actuellement sur la nouvelle série Mon fils, qu’elle dévoilera sur Club illico l’hiver prochain. Le projet, traitant de schizophrénie, aura occasionné un long travail de recherche en amont.

« La santé mentale est un sujet qu’on connaît peu. Je me suis préparée et j’ai fait beaucoup de recherche, tant visuelle que psychologique, en visitant des hôpitaux psychiatriques. Je ne voulais absolument pas que ce soit caricatural. Au contraire, je veux vraiment qu’on y croie et que ce soit réaliste », raconte-t-elle.