/news/elections
Navigation

Le Parti conservateur se sépare d’une candidate accusée d’avoir tenu des propos homophobes

Coup d'oeil sur cet article

Le Parti conservateur du Canada a remercié une candidate de la région de Vancouver dont la tête avait été réclamée en raison de propos jugés homophobes qui ont récemment refait surface.

 

 

«Heather Leung ne représente plus le Parti conservateur du Canada [PCC] dans la circonscription de Burnaby Nord-Seymour», a indiqué le parti dans un court communiqué en soirée, vendredi. «Des reportages dans les médias ont mis en lumière des commentaires offensants de Mme Leung selon lesquels “les homosexuels recrutent” des enfants et où elle a décrit l’orientation sexuelle de la communauté LGBTQ comme une “perversion”.» 

«Il n’y a aucune tolérance au sein du Parti conservateur à l’égard de ce genre de commentaires offensants», a souligné le parti d’Andrew Scheer. 

Plus tôt dans la journée, des médias avaient rapporté que l’ex-député néo-démocrate Svend Robinson, qui tente un retour pour son parti dans Burnaby Nord-Seymour demandait à Andrew Scheer de se séparer de sa candidate locale en raison de déclarations passées sur la communauté LGBTQ2S et sur la thérapie de conversion. 

 

Photo d'archives, Lyle Stafford

 

M. Robinson – qui a été le premier élu ouvertement homosexuel au Parlement canadien – et tous les autres candidats de cette circonscription réclamaient le départ de Heather Leung. Cette dernière était la candidate conservatrice depuis le mois de mai. 

Dans deux vidéos qui ont refait surface cette semaine, la candidate tiendrait des propos controversés sur la thérapie de conversion ou sur les homosexuels. Elle y évoque notamment le «mode de vie pervers des homosexuels». 

Selon les médias locaux, elle s’est déjà opposée aux mesures anti-intimidation dans les écoles destinées à protéger les élèves LGBTQ2S et s’est déclarée opposée à l’avortement, y compris en cas de viol. 

Vendredi, dans la journée, avant l’annonce du remerciement de Mme Leung, Andrew Scheer, en campagne à Toronto, avait d’abord dit ne pas avoir vu les vidéos, tout en assurant que son parti était pour «l’inclusion et les droits de tous les Canadiens». 

Avec l’expulsion de Mme Leung, le PCC n’aura donc pas de candidat dans Burnaby Nord-Seymour, étant donné que la période des mises en candidature pour l’élection fédérale de 2019 se terminait le 30 septembre.