/news/education
Navigation

Les tout-petits négligés

Une cour d’école destinée aux maternelles 4 ans fait pitié, à Montréal

Les tout-petits négligés
Photo Daphnée Dion-Viens

Coup d'oeil sur cet article

Lorsqu’elle était à la garderie, la petite Adriana avait l’habitude de s’amuser à l’extérieur dans des modules de jeu et de petites cabanes en bois. L’élève de maternelle 4 ans joue aujourd’hui dans une cour d’école mal en point.  

  • Pour consulter tous les textes de notre palmarès des cours d'école, cliquez ici.

L’annexe de l’école Saint-Gabriel-Lalemant, dans le quartier Villeray, à Montréal, n’accueille que des élèves de maternelle. Une section est réservée aux petits de 4 ans. On n’y retrouve que de l’asphalte craquelé et, au sol, du lignage coloré à moitié effacé.   

Les tout-petits négligés
Photo Roxane Trudel

Même scénario dans la deuxième partie de la cour, située de l’autre côté du bâtiment, où jouent les enfants de 5 ans.   

«Il y a des trous, il y a des branches, il y a des craques... On fait avec!» lance Jocelyne Bisson, qui enseigne dans cette école depuis 24 ans. Pendant la récréation, les enfants peuvent toutefois se dégourdir les jambes en utilisant des cordes à danser et des cerceaux.   

Les tout-petits négligés
Photo Roxane Trudel

Tous les parents rencontrés aimeraient bien que la cour soit agrémentée d’un module de jeu ou d’un peu de verdure. Cette école sera agrandie sous peu, indique la Commission scolaire de Montréal, et des travaux dans la cour de récréation sont actuellement à l’étude.   

Sauvé grâce au parc voisin  

Le scénario est semblable à l’annexe de l’école Marc-Aurèle-Fortin, dans le secteur de Rivière-des-Prairies, à Montréal, qui accueille des élèves de maternelle, incluant des enfants de 4 ans.   

L’immense cour a été séparée en deux, une partie étant totalement inutilisée et envahie par les mauvaises herbes. Dans l’autre, on ne retrouve que de l’asphalte craquelé, un panier à ballon et du marquage au sol, effacé par les années.   

Les tout-petits négligés
Photo Roxane Trudel

L’école est toutefois située à côté d’un parc municipal où se trouvent des modules de jeu. Les élèves peuvent aller y jouer à l’occasion.   

«Si on n’avait pas le parc à côté, ça fait longtemps qu’on aurait réclamé des modules de jeu», a lancé, rencontrée par Le Journal, une enseignante qui a préféré garder l'anonymat.   

De son côté, la Commission scolaire de la Pointe-de-l’Île prévoit agrandir cette école afin de pouvoir accueillir davantage de classes de maternelle 4 ans au cours des prochaines années.    

Ce projet doit toutefois obtenir le feu vert du ministère de l’Éducation, explique la secrétaire générale Valérie Biron. «En attendant la réponse du ministère, nous avons jugé bon de ne pas investir dans la cour d’école», indique-t-elle.

Saint-Gabriel-Lalemant (annexe), Montréal

  • Note obtenue dans notre évaluation: 23 %
  • Faits à signaler: Manque d’entretien, aucun aménagement de jeu. Travaux d’agrandissement à venir.