/news/education
Navigation

Un désert d’asphalte qui ressemble à une cour de prison à Laval

#55 École du boisé
Photo Chantal Poirier

Coup d'oeil sur cet article

La cour de récréation d’une école flambant neuve à Laval est un immense désert d’asphalte, sans verdure, ni banc, ni ombre, entourée d’une immense clôture métallique.

  • Pour consulter tous les textes de notre palmarès des cours d'école, cliquez ici.

«On est comme en prison», lance une éducatrice du service de garde, rencontrée sur place. 

Même si elle vient tout juste d’être construite, cette toute nouvelle cour d’école est aux antipodes des nouvelles recommandations du ministère de l’Éducation en matière de cour de récréation, qui mise sur la verdure et une diversité d’aménagement en termes de surface et d’éléments naturels, pour favoriser plusieurs types d’activités. 

#55 École du boisé
Photo Chantal Poirier

Or on ne trouve dans cette cour qu’un terrain de basketball et des ballons-poires, malgré l’immensité de l’étendue asphaltée. Pas étonnant alors qu’elle ne récolte qu’un maigre 33%, selon l’évaluation réalisée par Le Journal

«On a besoin de banc et de modules de jeux, ajoute l’éducatrice, qui n’a pas voulu s’identifier. Les enfants demandent aussi pour boire de l’eau. Il n’y en a pas dans la cour alors il faut les faire rentrer à l’intérieur.» 

Plus assez d’argent pour la cour

La présidente de la commission scolaire de Laval, Louise Lortie, reconnaît que la cour de cette nouvelle école est loin d’être idéale. Mais ce projet a dû faire face à plusieurs embûches, dès le départ, raconte-t-elle. 

Le financement pour la construction de cette nouvelle école a été octroyé en 2013, mais le projet a traîné en longueur à cause de la difficulté à trouver un terrain. 

#55 École du boisé
Photo Chantal Poirier

«La Ville de Laval nous avait offert ce terrain, mais on ne le voulait pas parce qu’il était contaminé», raconte Mme Lortie. 

Finalement, après des mois de recherche qui se sont transformés en années, la Commission scolaire a dû se résigner à accepter ce terrain et à le décontaminer, ce qui a entraîné des coûts supplémentaires. 

Les délais dans ce projet ont fait diminuer le pouvoir d’achat de la commission scolaire, qui a aussi dû composer avec une «surchauffe» dans le secteur de la construction. 

#55 École du boisé
Photo Chantal Poirier

«On a dû mettre moins de sous dans la cour d’école que ce qui était prévu au départ», affirme Mme Lortie, qui assure que ce type de cour n’est pas celui privilégié par sa commission scolaire. 

La toute nouvelle école de la Cîme, qui a elle aussi ouvert ses portes cet automne, en est la preuve, ajoute-t-elle. Ce bâtiment a été construit au cœur d’un parc municipal, qui est maintenant devenu le terrain de jeu des élèves.

Du Boisé, Laval

  • Note obtenue dans notre évaluation: 33 %
  • Faits à signaler: cour, et école neuve, ouverture à la rentrée 2019. Aucune verdure, aucun banc, que de l’asphalte avec paniers de basketball et ballon-poire.